Premier vaccin et mandats de test imposés Préoccupations Delta ⋆ 10z viral

Le gouverneur de Californie Gavin Newsom à Los Angeles, le 16 février 2021 (Mike Blake/.)

Alors que les inquiétudes concernant la variante hautement contagieuse du COVID-19 Delta augmentent, les fonctionnaires sont confrontés à de nouveaux mandats pour se faire vacciner.

Le ministère des Anciens Combattants a annoncé lundi qu’il exigerait que 115 000 de ses travailleurs « les plus en contact avec les patients » soient vaccinés contre le COVID-19 au cours des deux prochains mois. Les travailleurs touchés par la nouvelle politique, y compris les médecins, les dentistes, les infirmières autorisées, les assistants médicaux et certains spécialistes, auront huit semaines pour se faire vacciner complètement, de peur de subir des sanctions, y compris un éventuel renvoi.

« Je le fais parce que c’est le meilleur moyen d’assurer la sécurité de nos anciens combattants, point final », aurait déclaré Denis McDonough, le secrétaire aux Affaires des anciens combattants, au New York Times.

Alors que la VA est la première agence fédérale à mandater les injections, elle rejoint l’État de Californie, la ville de New York et de nombreuses chaînes hospitalières pour instituer une exigence de vaccin ou de test.

Lundi également, le maire de New York, Bill de Blasio, a annoncé qu’il exigerait que tous les employés municipaux soient vaccinés contre le COVID-19 avant la réouverture des écoles en septembre. Ceux qui ne se conforment pas seront soumis à des tests hebdomadaires.

La politique s’appliquera à quelque 340 000 travailleurs municipaux, y compris des enseignants et des policiers. La ville a également émis un mandat similaire pour ses travailleurs de la santé publique la semaine dernière. New York suit San Francisco, qui a déjà mis en place des exigences en matière de vaccins spécifiquement pour les lieux de travail à haut risque.

Pendant ce temps, le gouverneur de Californie Gavin Newsom a annoncé lundi qu’il exigerait que tous les employés de l’État et les travailleurs de la santé soient vaccinés contre COVID-19 ou fassent des tests de visage au moins une fois par semaine, faisant de la Californie le premier État à imposer une telle exigence aux employés du gouvernement.

Environ 246 000 employés de l’État seront soumis à l’exigence à partir du 9 août. Elle sera mise en œuvre d’ici le 23 août, a déclaré le gouverneur.

Les politiques de lundi interviennent après que la ville de San Francisco, plusieurs comtés de la région de la baie, l’Université de Californie et de nombreux systèmes hospitaliers à l’échelle nationale ont annoncé des mesures similaires.

Le mois dernier, un juge fédéral du Texas a rejeté une action en justice déposée par des employés de l’hôpital méthodiste de Houston qui contestaient l’exigence de vaccin COVID-19 de l’hôpital.

Envoyez un pourboire à l’équipe de presse de NR.

Share