Près de 100 employés non vaccinés de Yale New Haven Health perdent leur emploi

Près de 100 employés du système de santé de Yale New Haven ont perdu leur emploi lundi parce qu’ils n’ont pas réussi à se faire vacciner contre le COVID-19, ont déclaré des responsables.

Les employés étaient en suspension et avaient jusqu’à lundi pour se faire vacciner à la suite de l’annonce du mandat du 30 juin par Yale New Haven Health et d’autres systèmes de santé hospitaliers du Connecticut, selon les rapports.

« Nous avons plutôt bien réussi, je pense, tout bien considéré », a déclaré le directeur clinique adjoint, le Dr Ohm Deshpande, au New Haven Register. « Nous en sommes à 94 en ce moment qui sont susceptibles d’être licenciés. Ils sont informés aujourd’hui qu’ils sont séparés de l’organisation. »

DES PARENTS ET DES ENSEIGNANTS DE CALIFORNIE PLANIFIENT UNE RANDONNÉE À L’ÉCHELLE DE L’ÉTAT POUR PROTESTER CONTRE LE MANDAT DE VACCIN À L’ÉCOLE

Yale New Haven Hospital à New Haven, Connecticut, le 16 octobre 2014. (Photo de Tim Clayton/Corbis via .)

Il y a une semaine, les responsables s’attendaient à ce que 225 employés – sur plus de 28 000 – soient licenciés, selon le journal.

« Je pense qu’au cours des derniers jours, les gens se sont fait vacciner ou ont envoyé leur preuve de vaccination avec un retard extrême », a déclaré Deshpande, notant que certains employés avaient peut-être reçu des injections de dernière minute parce que « nous n’allions pas cligner des yeux ».

Les employés ont également pu demander une exemption ou un report de la vaccination contre le coronavirus pour une raison médicale ou une croyance religieuse/spirituelle, a rapporté FOX 61 Hartford. Plus de 700 ont bénéficié d’exemptions.

« Beaucoup d’autres ont postulé, mais tous ne les ont pas reçus », a déclaré Deshpande au Register. « Ce sont les seuls qui subiront des tests hebdomadaires. »

LA FDA APPROUVE L’APPROCHE ‘MIX AND MATCH’ POUR LES RAPPELS DE VACCIN: RAPPORT

Les employés qui n’ont pas respecté le délai pourraient toujours retrouver leur emploi s’ils se font vacciner.

Un porte-parole a déclaré à FOX 61 que le nombre d’employés licenciés restera fluide car « nous suivons où chaque employé est en train de recevoir sa première et sa deuxième vaccination ».

« Un certain nombre de nos employés deviendront éligibles pour recevoir leur deuxième dose dans les semaines à venir. Tant qu’ils recevront cette deuxième dose, ils ne seront pas licenciés et ils ne seront pas inclus dans le nombre susmentionné », a ajouté le porte-parole. « Nous travaillons avec les dirigeants et les employés pour assurer le respect de notre politique dans le but de fournir [the] environnement le plus sûr pour les patients et le personnel. »

Les employés licenciés travaillaient dans les soins infirmiers, les services environnementaux, ainsi que dans l’alimentation et la nutrition, a déclaré Deshpande.

Ronnie Kelley, un associé matériel à l’hôpital de Yale New Haven était l’un des employés qui sont venus se faire vacciner.

CLIQUEZ POUR OBTENIR L’APPLICATION FOX NEWS

« J’avais des doutes à ce sujet, mais j’ai vu comment les gens tombent malades autour de moi et je travaille aux urgences où la plupart des personnes malades arrivent. Je pense qu’il était nécessaire de l’obtenir », Kelley a déclaré à FOX 61. « Je ne peux parler que pour moi. Je ne peux pas parler pour tout le monde, car tout le monde se sent différent de se faire vacciner. S’ils ont l’impression que cela ne met pas leur vie en danger, ils ne ressentent pas le besoin de se faire vacciner ce. »

Yale New Haven Health n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires en fin de soirée de Fox News.

Share