Profitez d’1 heure de vidéo de vues incroyables de la Terre en 4K enregistrées par l’Agence spatiale européenne | La vie

Ne manquez pas cette vidéo relaxante spectaculaire de notre planète, y compris les aurores boréales vues depuis la Station spatiale internationale.

Tous les astronautes qui voyagent dans l’espace racontent ce qui les a touchés à leur retour voir la Terre de l’extérieur.

Pas seulement pour son immense beauté. Aussi parce que cela vous fait réfléchir les choses qui se passent à sa surface. Quand tu vois la Terre depuis l’espace les frontières disparaissent et vous vous rendez compte que la Terre n’est pas un conglomérat de plus de 220 pays, dont beaucoup sont en désaccord ou conspirent les uns avec les autres. C’est juste une planète où 7 milliards de personnes vivent ensemble, et leur sort est commun.

La Agence spatiale européenne (ESA) il a créé une vidéo d’une heure en résolution 4K, avec vue sur la Terre depuis l’espace, enregistré depuis la Station spatiale internationale.

Si vous n’avez pas d’heure libre, ne manquez pas au moins les 5 dernières minutes, où vous pourrez voir les aurores boréales spectaculaires depuis l’espace.

Les vidéos ont été enregistrées par l’astronaute Thomas Pesquet lors de sa première mission, Proxima, et l’astronaute de l’ESA Alexander Gerst lors de sa deuxième mission, Horizons, ainsi que des images de la mission Futura de Samantha Cristoforetti et de la mission Vita de Paolo Nespoli.

La Station spatiale internationale orbite autour de la Terre à 400 kilomètres de haut, et une vitesse de 28 800 km/h. Il ne faut que 92 minutes pour faire le tour de notre planète.

Les vidéos diffusées Ils sont en temps réel et ne sont ni accélérés ni édités. La plupart des scènes ont été tournées dans le module Coupole, construit en Europe, qui est l’observatoire de la Station spatiale.

Si vous ne voulez pas manquer une seule étoile ou planète la nuit, commencez votre aventure avec l’un de ces télescopes pour observer le ciel.

Depuis 2001, 26 astronautes européens de l’ESA ont visité la Station spatiale internationale, y compris notre ex-ministre des Sciences, Pedro Duque.

L’Europe  contribue à environ 8 % des frais de fonctionnement de la Station spatiale internationale, mais a construit une grande partie de la structure, y compris les modules Columbus Laboratory, Cupola Observatory, Tranquility et Harmony de l’ESA, ainsi que des ordinateurs qui collectent des données et assurent la navigation, les communications et les opérations pour le segment russe.

Actuellement L’ESA travaille sur son premier rover à envoyer sur Mars, et dans les modules d’approvisionnement de la mission Artemis de la NASA, qui emmènera des astronautes sur la Lune.

Share