PSG: Dernière bataille avant Istanbul

04/05/2021 à 07:20 CEST

le Manchester City par Pep Guardiola il est plus proche que jamais de ce qu’il cherchait depuis longtemps: mettre les pieds dans une finale de Ligue des champions. Le stade Etihad assistera à la dernière bataille aujourd’hui, la visite du puissant PSG, avec un esprit de vengeance après le massacre mancunien de la première étape. Le 1-2 a laissé les hommes de Guardiola comme favoris, mais n’assure en aucun cas quoi que ce soit. Surtout parce qu’en face ils auront un rival avec assez de dynamite pour tout faire exploser.

Doute Mbappé

Une charge explosive menée par Neymar, bien que le grand nom du précédent ait été celui de son grand partenaire, Kylian Mbappé. Pas tant pour sa performance au match aller, plutôt discrète, mais pour son éventuelle absence pour le retour. Le Parisien ‘7’ a déjà raté le match du week-end en raison d’une blessure au mollet, et sa présence à l’Etihad est totalement en suspens. Pochettino il a besoin de buts pour revenir, et l’absence de Mbappé signifierait ne pas avoir son meilleur buteur en Ligue des champions, avec huit buts à ce jour.

Tout indique que le prodige du PSG fera l’impossible pour jouer. Guardiola l’espère. A défaut, Icardi ou Kean ils attendront dans la chambre. L’autre inconnue sera de savoir qui occupera le rôle du sanctionné Gueye, qui a vu le carton rouge au match aller. Tout indique quoi Ander Herrera sera l’élu.

La ville la plus forte

Les Parisiens ont au moins des précédents auxquels se raccrocher. Les deux résultats obtenus à domicile lors des qualifications de cette année leur serviraient: 1-4 au Camp Nou et 2-3 contre le Bayern. Cependant, ils trouveront Manchester City plus stable ces dernières années, notamment en défense. Avec quatre buts encaissés, ils sont l’équipe avec le moins de buts en Ligue des champions, renforcée par la grande paire de centres qu’ils ont formée. Pierres et Rúben Dias. Son rôle dans la seconde moitié du Parque de los Príncipes a été essentiel pour assécher Neymar, et l’une des clés du retour partira de sa performance.

Cette stabilité, justement, est l’une des grandes évolutions présentées par City. Les hommes de Pep ont réussi à surmonter des résultats opposés lors des deux derniers matchs européens, contre Dortmund et le PSG, s’adaptant à la pression du moment jusqu’à trouver une issue.

Pep Guardiola aura à nouveau toute son équipe à l’exception d’Eric Garcia, qui est en panne en raison d’un processus viral. Le week-end a pu reposer ses grandes épées en ayant la Premier League bien sur la bonne voie, et les mêmes onze du match aller sont attendus, avec De Bruyne comme faux neuf, flanqué de Foden et Mahrez. Dans la salle des machines, Rodri, Gündogan et Bernardo Silva. Le seul doute devrait être sur le côté gauche, avec Cancello et Zinchenko se battre pour la place.

Amulette De Bruyne

Après avoir battu le record du plus grand nombre de victoires à l’extérieur (19), le «bleu ciel» peut désormais battre le record de victoires consécutives d’une équipe anglaise en Europe. À l’heure actuelle, ils ont été six de suite, ce qu’une équipe anglaise n’avait pas réalisé depuis l’Arsenal de Wenger en 2005.

La dernière visite du PSG à l’est de Manchester rappelle de bons souvenirs aux fans bleu ciel. Ils se sont rencontrés lors du match retour des quarts de finale 2015-2016, un match qui a résolu un seul but de Kevin De Bruyne et a conduit City aux premières demi-finales Champions de leur histoire.

Le génie belge a marqué dans tous les matchs qui ont affronté le PSG avec le maillot de Manchester City, un total de trois. S’ils continuent avec cette statistique, les hommes de Guardiola auront de nombreuses options pour atteindre leur première finale européenne en 51 ans. Faire un pas de plus vers le grand rêve auquel ils aspirent depuis des années.