in

Quand Sinatra a pris le trône au Royal Festival Hall de Londres, 1962

Le 30 mai 1962, Frank SinatraL’avion privé de Christina, le Christina, a atterri à l’aéroport d’Heathrow à Londres. Marquant la première fois que le chanteur était apparu dans la capitale britannique depuis 1953. Sinatra devait donner un concert de charité à minuit au Royal Festival Hall de Londres le 1er juin, devant un public comprenant de nombreuses célébrités et dignitaires britanniques, dont la reine Elizabeth II sœur cadette, la princesse Margaret. Avec l’excitation de la presse, les billets se sont rapidement vendus et le concert de Sinatra a été présenté comme l’événement le plus attendu de la ville de l’année.

Avec lui, il avait amené un sextuor dirigé par son pianiste de longue date, Bill Miller, et qui comprenait le vibraphoniste Emil Richards, le guitariste Al Viola, le flûtiste/saxophoniste Harry Klee, le bassiste Ralph Peña et le batteur Irv Cottler. Boire du thé au miel sur scène, pour garder sa voix en pleine forme, Sinatra a plus que répondu aux attentes.

Trop merveilleux pour les mots

Son set de 29 chansons finement équilibré mélange des échangistes rythmés avec des ballades pensives et jongle entre les classiques établis et les nouveaux favoris. Parmi les nombreux faits saillants figurait une interprétation fabuleuse de la chanson de Johnny Mercer-Richard Whiting “Too Marvelous For Words”, qui est apparue à l’origine sur l’album séminal de Sinatra en 1956, Capitol, Chansons pour les amateurs de swing ! L’original a été arrangé et dirigé par Nelson Riddle, mais le nouvel arrangement de petits combos, de Neal Hefti, avait un sens plus léger du swing.

Un autre moment marquant survient lorsque le groupe abandonne, laissant Sinatra accompagné uniquement par le piano de Bill Miller sur la ballade classique du saloon « One For My Baby (And One For The Road) ». Sinatra l’a présenté en disant: “C’est le genre de chanson qui se fait généralement dans un petit bar aux petites heures du matin”, avant de livrer une interprétation poignante et fascinante du numéro, qu’il avait enregistré le plus récemment pour le 1958 album Frank Sinatra chante pour seulement les solitaires.

Une autre chanson pour les amoureux du swing ! cut a été un autre moment fort du spectacle du Royal Festival Hall. Considéré à juste titre comme l’une des chansons emblématiques de Sinatra, “You Make Me Feel So Young” faisait partie du rappel de quatre chansons ce soir-là, avec Sinatra lui-même comptant le groupe. Avec la flûte de Harry Klee et les vibraphones d’Emil Richards s’entrelaçant sur l’intro , Sinatra s’exclame : “C’est une belle mélodie !” avant de livrer le numéro avec une joie de vivre palpable sur un groove cool.

Grandes chansons de Grande-Bretagne

Sinatra est resté à Londres pour deux autres concerts ce mois-là (à l’Odeon sur Leicester Square et au Gaumont à Hammersmith), mais la prestigieuse date du Royal Festival Hall reste l’une de ses plus légendaires. Sinatra lui-même a été tellement pris par la ville qu’il y est resté pour enregistrer Sinatra Sings Great Songs From Great Britain, le seul album qu’il a enregistré en dehors des États-Unis.

Cette période est capturée dans le coffret 2014 Sinatra: London, qui comprend l’album complet Great Songs…, ainsi que des sessions, d’autres performances live (de 1970 et 1984), ainsi que l’intégralité du concert du Royal Festival Hall de 1962 sur DVD, révélant pleinement le l’étendue de la relation de Sinatra avec la ville.

Sinatra : Londres peut être acheté ici.

Cress Williams de Black Lightning a-t-il fini avec l’Arrowverse? Voici ce qu’il dit

Apple TV et Apple TV Plus sont désormais disponibles sur tous les appareils Android TV