quatre jours à De Graafschap

26/06/2021 à 10h01 CEST

Tomas Vaclik jouera ce dimanche contre les Pays-Bas l’un des matchs les plus importants de sa carrière, en huitièmes de finale de l’Eurocup. Le gardien de but de l’équipe tchèque et de Séville (le contrat se termine le 30 juin et ne se poursuivra pas dans le club de Séville) se souviendra sûrement de son passage éphémère dans le football néerlandais.

Quatre jours. Littéralement : c’était le voyage de Valcik en Eredivisie. Il a été signé par De Graafschap, une équipe de remontées mécaniques de la ville de Doetinchem, en juillet 2011, alors qu’il avait 22 ans.

Il avait signé un contrat de trois saisons et a été présenté en grand à l’hôtel Villa Ruimzicht à Doetinchem. Le club s’est vanté d’avoir obtenu sa signature malgré l’intérêt d’autres clubs plus puissants du championnat néerlandais, après que Vaclik ait excellé en Europe des moins de 21 ans au Danemark, où il a atteint les demi-finales et a été nommé meilleur gardien de but du tournoi.

« Je pense que c’est une bonne étape pour mon avenir, c’est un club tranquille et j’espère grandir& rdquor;, a déclaré Vaclik lors de sa présentation.

Cependant, les médecins de De Graafschap n’ont pas approuvé son examen : ils ont détecté un problème cardiaque ce qui, à son avis, l’a disqualifié de jouer au football. Le club a mis fin à son contrat.

Vaclik, cependant, n’a pas jeté l’éponge. Il est retourné dans son pays pour signer pour son ancien club, Viktoria Zizkov. Les médecins de son pays ne se sont pas opposés à ce qu’il continue à jouer au football. « Peut-être que les cardiologues néerlandais étaient trop scrupuleux& rdquor;, expliqua son agent des semaines plus tard.

Le gardien tchèque a commencé à craindre pour sa carrière, mais au fil des ans, il a réussi à se forger un bon CV sportif. Il a signé pour le Sparta Prague en 2012 et en 2014, il est allé à Bâle. Quatre ans plus tard, il arrive à Séville, avec qui il est proclamé champion de la Ligue Europa.

Share