Raab met en garde contre la menace croissante de l’État islamique en Afrique

UNE

La coalition internationale doit travailler ensemble pour « s’assurer qu’il n’y a pas de refuge sûr » pour le soi-disant État islamique, dira Dominic Raab alors qu’il met en garde contre la menace croissante du terrorisme en Afrique

Le ministre des Affaires étrangères devrait se joindre à plus de 45 de ses homologues du monde entier à Rome alors qu’il annonce que le Royaume-Uni consacrera 12,6 millions de livres sterling aux efforts de lutte contre l’EI, également connu sous le nom de Daech, par le biais d’une intervention militaire dirigée au niveau régional et en encourageant les combattants. quitter le groupe terroriste.

S’exprimant devant la Coalition mondiale contre Daech, M. Raab dira : « Le Royaume-Uni reconnaît la menace persistante et reste absolument attaché à la défaite durable de Daech.

« La coalition doit travailler ensemble pour faire face à cette menace pressante et cibler les défis à long terme qui sont exploités par ceux qui prônent la violence et le terrorisme.

« Nous devons nous assurer qu’il n’y a pas de refuge pour Daech.

LIRE LA SUITE

« Nous devons maintenir la pression sur Daech, partout où son influence empoisonnée se répand. Il exploitera toute opportunité pour se rétablir.

L’argent du Royaume-Uni se concentrera sur les efforts dans le bassin du lac Tchad en Afrique de l’Ouest, qui couvre le nord-est du Nigeria, le Cameroun, le Niger et le Tchad, où la filiale de l’EI connue sous le nom d’État islamique d’Afrique de l’Ouest (ISWA) est responsable d’importantes violences.

Le ministère des Affaires étrangères, du Commonwealth et du développement (FCDO) a déclaré que le nouveau programme de fonds pour les conflits, la stabilité et la sécurité soutiendrait les efforts militaires régionaux pour contrer l’EI et d’autres groupes, ainsi que les efforts pour démobiliser en toute sécurité les membres présumés de bas niveau des groupes terroristes.

M. Raab a déclaré : « Deux ans après la défaite territoriale de Daech en Irak et en Syrie, la menace de Daech et de son idéologie haineuse n’a pas disparu. Il est inquiétant de constater qu’il continue de croître en Afrique, c’est pourquoi nous devons travailler avec nos partenaires de la coalition pour lutter contre sa propagande empoisonnée sur tous les fronts.

« Nous sommes aux côtés de nos partenaires africains pour lutter contre la menace croissante des groupes liés à Daech à travers l’Afrique, en particulier dans le bassin du lac Tchad. »

La réunion de lundi à Rome marquera la première rencontre des ministres des Affaires étrangères de la Coalition mondiale depuis novembre 2019 et sera co-organisée par le ministre italien des Affaires étrangères Luigi Di Maio et le secrétaire d’État américain Anthony Blinken.

Share