Rahm est toujours en lutte pour l’US Open

20/06/2021 à 05:35 CEST

Efe

L’Américain Russell Henley reste le leader après avoir bouclé le troisième tour de l’US Open, du PGA Tour, mais désormais accompagné du Canadien Mackenzie Hughes et du Sud-Africain Louis Oosthuizen en accumulant les trois un record de 208 coups (-5).

Deux avantage sur lui L’Américain Bryson DeChambeau et l’Irlandais du Nord Rory McIlroy qui a accumulé 210 (-3) après avoir délivré deux cartes signées de 68 (-3) et 67 (-4), respectivement.

Hughes et Oosthuizen ont ravivé les souvenirs de Tiger Woods samedi à l’US Open à Torrey Pines.

Comme en 2008, lorsque Woods a fait des putts d’aigle sur le green aux numéros 13 et 18, cet Open a suivi le même développement.

C’était Hughes le premier, roulant sur un putt en forme d’aigle d’un peu plus de 18,2 mètres depuis l’arrière du green jusqu’à la broche avant au n ° 13 qui l’a mis dans le mélange. Puis vint Oosthuizen avec un putt aigle de 15,2 mètres, une broche avant à 18.

Cela les a amenés à être à égalité en tête avec Henley, qui s’accrochait à sa vie à la fin d’un troisième tour qu’il a organisé. le cadre d’un dimanche plein de possibilités.

McIlroy et DeChambeau étaient à deux coups derrière. McIlroy a passé sept ans sans major, et DeChambeau pourrait avoir le dernier mot en rejoignant son compatriote Brooks Koepka avec des titres consécutifs à l’US Open.

Un US Open qui, pendant deux jours, a manqué d’émotion a pris vie en grand.

Hughes, qui a réussi quatre coupes manquées consécutives, a réussi un birdie de 18 pour un 68 de moins de 3. Il a été le premier joueur à atteindre 208 (-5).

Oosthuizen n’a presque rien fait jusqu’à ce qu’il frappe 15,2 mètres dans les putts sur les trois derniers trous, un birdie de 9,4 mètres le 16e et son grand aigle sur le dernier.

Et il sera très nerveux dimanche en jouant dans le groupe final avec Oosthuizen, qui a disputé cinq finales dans les majeures, deux en playoffs, depuis sa victoire au British Open 2010 à St. Andrews.

Tandis que L’Espagnol Jon Rahm, troisième mondial, n’a pas réalisé sa meilleure performance et a livré la pire carte jusqu’à présent dans le tournoi avec un record de 72 (+1), mais a à peine perdu une position en occupant la sixième place avec un cumulatif de 211 (-2) à trois des leaders, qui avaient également les Américains Matthew Wolff et Scottie Scheffler.

Rahm n’a pas eu sa meilleure touche sur les longs tirs et cela a conditionné le travail sur les greens pour terminer le tour avec seulement deux oiselets, ce qu’il a réalisé dans la seconde moitié du tour à Torrey Pines, en plus de faire un bogey et un double bogey , celui qu’il a commis sur le par 4 du 14e trou, ce qui l’a empêché d’atteindre le dernier tour demain, dimanche, avec plus d’options pour tenter de se battre pour le titre de champion.

Le numéro un mondial Dustin Johnson a affiché un 68 (-3) et figurait parmi les 1 sous 212, quatre derrière et très dans le match à ce majeur et sur ce parcours de golf.

Les Espagnoles Sergio García et Rafael Cabrera n’ont pas non plus trouvé la meilleure inspiration dans leurs coups. et ils ont oublié de n’avoir aucune option dans la journée de dimanche en s’éloignant des leaders 10 coups après avoir cumulé 218 (+5).

Garcia a livré une carte signée de 73 coups (+2), tandis que Cabrera, qui a connu un brillant début de tournoi, a perdu la magie de ses touches et a réalisé un record de 74 (+3).

Les deux golfeurs ont chuté à la 45e place, la même qu’ils partagent avec sept autres golfeurs, dont le Vénézuélien Jhonattan Vegas, qui a délivré un record de 74 coups (+3).

Le jeune golfeur chilien Joaquín Niemann, avec une carte signée de 71 (par), a accumulé 215 coups (+2) pour occuper la vingt-neuvième place, qu’il partage avec l’Américain Daniel Berger.

Alors que l’Argentin Fabián Gómez n’a pas pu avoir sa meilleure concentration et a dû vivre le pire parcours jusqu’à présent dans le tournoi, avec un record de 78 (+7) qui lui a coûté 224 coups sûrs (+11) et descendre à l’avant-dernier lieu de classement (70).

Share