Ralf dit à Vettel: le pilote le plus rapide obtient les mises à jour

Avec Sebastian Vettel ayant souligné que Lance Stroll a une AMR21 «spécification différente» au Portugal, Ralf Schumacher dit que c’est parce que le conducteur le plus rapide a la préférence.

Vettel était en retard par rapport à son coéquipier Aston Martin lors des séances d’essais du Grand Prix du Portugal.

Interrogé par Sky Deutschland si cela était frustrant, il a répondu: «Pas vraiment, il conduit une spécification légèrement différente ce week-end, c’était clair à l’avance.

«J’espère qu’il pourra faire un pas en avant.»

Ce n’est pas la première fois qu’Aston Martin, ou n’importe quelle équipe sur la grille d’ailleurs, donne des mises à jour à un pilote et pas à l’autre.

Un geste connu pour bouleverser le conducteur laissé de côté.

La saison dernière, Aston Martin, sous le nom de Racing Point, a remis des mises à jour à Stroll pour sa voiture au Grand Prix de Toscane uniquement pour que le Canadien s’écrase.

Deux semaines plus tard, bien qu’il soit celui qui a détruit les nouvelles pièces, il a de nouveau reçu les sidepods et les conduits de frein améliorés, car l’équipe n’a eu que le temps de créer un nouvel ensemble.

Les patrons ont déclaré à l’époque que, puisque Stroll était à la tête de Sergio Perez au championnat, il aurait la priorité.

Schumacher dit que Vettel doit comprendre que c’est ainsi que cela fonctionne.

“Nous avions déjà cela l’année dernière – Sergio Perez était bouleversé parce que Lance avait une voiture complètement différente”, a-t-il déclaré à Sky.

«Mais c’est une petite équipe, ils n’en ont pas la capacité. Ils doivent d’abord économiser de l’argent et voir si cela fonctionne.

«Cela nous semble stupide, mais Lance est aussi le pilote le plus rapide du moment avec les meilleurs résultats et le pire doit prendre un siège arrière.»

Parez-vous dans le vert Aston Martin via la boutique officielle de Formule 1

Vettel n’a pas encore réussi à se démarquer cette saison, tandis que Stroll a des résultats consécutifs dans les dix premiers.

Si Schumacher avait un conseil à donner à son compatriote, ce serait d’arrêter de parler de ses ennuis en piste.

“Une chose n’aide certainement pas – discuter du fait que vous ne vous sentez pas bien”, a déclaré l’ancien pilote. «Il suffit de monter, d’accélérer, de prendre peut-être des risques que vous n’aviez pas pris avant et surtout de vous amuser.

«Le problème est que vous vous crispez de plus en plus et que vous vous demandez: pourquoi n’est-ce pas possible?»

Il ajoute que Vettel «est maintenant probablement à un point où il doute lui-même, ce qui ne doit bien sûr pas arriver».

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1 et aimez notre page Facebook.