« Rappelant le 6 janvier »: des manifestants violents arrêtés après avoir pris d’assaut le ministère de l’Intérieur, blessant des agents

Des dizaines d’activistes protestant contre des projets de combustibles fossiles ont été arrêtés jeudi après avoir organisé un sit-in au ministère de l’Intérieur, une décision qui a entraîné de « plusieurs blessures » et un officier transporté vers un hôpital.

Exigeant que le président Biden déclare le changement climatique une urgence, People vs. Fossil Fuels, le groupe responsable de la manifestation, a organisé une série de manifestations d’une semaine contre le président alors qu’il approuve différents projets de combustibles fossiles.

LE SUD DE LA CALIFORNIE S’ÉLOIGNE DE L’ADMIN BIDEN SUR LA CRISE DE LA CHAÎNE D’APPROVISIONNEMENT, LA CATASTROPHE DE PÉTROLE

À la suite de la manifestation, la porte-parole du ministère de l’Intérieur, Melissa Schwartz, a publié une déclaration par le biais d’une série de tweets.

« Tôt cet après-midi, un groupe de manifestants est entré dans le bâtiment intérieur principal Stewart Lee Udall », a déclaré Schwartz. « Le personnel du Service fédéral de protection est intervenu dans la zone pour atténuer la situation. Le personnel de sécurité a été blessé à plusieurs reprises et un officier a été transporté dans un hôpital voisin. Des médecins représentant à la fois le département et les manifestants étaient présents. »

Schwartz a également noté que Interior Sec. Deb Haaland n’était pas à Washington pendant la manifestation et a insisté sur le fait que la direction du département « croyait fermement au respect et à la défense du droit à la liberté d’expression et à la manifestation pacifique ».

Selon des séquences vidéo d’Ellie Silverman du Washington Post, des militants ont pu être vus grimper les portes et repousser les agents alors qu’ils tentaient de forcer l’entrée du ministère de l’Intérieur.

CLIQUEZ ICI POUR OBTENIR L’APPLICATION FOX NEWS

Andy Ngô, un journaliste conservateur qui couvre souvent les événements liés à Antifa, a partagé l’une des vidéos de Silverman. Il a décrit la scène dans le bâtiment fédéral comme « rappelant le 6 janvier », notant que les agents ont été contraints de tirer leurs pistolets paralysants alors que des « manifestants écologistes extrêmes » tentaient de se frayer un chemin à l’intérieur.

Les organisateurs de l’événement allèguent que « la police a tasé et frappé plusieurs personnes avec des matraques » et que « 55 personnes ont été arrêtées et emmenées dans les postes de police de DC Metro ».

« La police a agi de manière agressive avec les protecteurs de l’eau et les chefs indigènes, tasant au moins deux personnes et frappant d’autres avec des matraques », a affirmé le groupe. « Un média autochtone indépendant a été agressé par la police et son équipement a été brisé. »

Fox News a contacté le Service fédéral de protection (FPS) et a reçu la déclaration suivante :

« Hier, des agents du Service fédéral de protection (FPS) du Département de la sécurité intérieure ont répondu à une manifestation au bâtiment Stewart L. Udall. Le FPS s’engage à assurer la sécurité des manifestants participant à des manifestations légales et soutient pleinement l’expression pacifique de tous. Le SPF continuera de poursuivre sa mission d’assurer la sûreté et la sécurité des employés et des installations fédérales, conformément à la loi. »

Dans la déclaration, le FPS a également remercié la police américaine des parcs et le département de la police métropolitaine de Washington qui ont contribué aux efforts « pour détenir, poursuivre ou prendre des mesures contre toute personne ayant causé des dommages et tenté de perturber les activités du gouvernement fédéral hier ».

Share