Ray Hennagir, un marine blessé en Irak qui s’engage dans le rugby

L’équipe de rugby du président américain a commencé ces Jeux de Tokyo avec autorité, battant la Nouvelle-Zélande ce mercredi (63-35). Là c’était Ray Hennagir, 35 ans, un ancien combattant qui s’est engagé dans cette nouvelle aventure, après avoir pratiqué le basket-ball et le volley-ball sur chaise. De plus, il a gagné deux médailles d’or dans chacune des disciplines aux Warrior Games, un événement pour les militaires malades ou blessés, organisé par le Département de la Défense des États-Unis.

Sa vie a basculé le 16 juin 2007, en mission à Zaidon (Irak). Ray était ingénieur de combat dans le Corps des Marines et a marché sur un engin explosif improvisé qui l’a fait perdre les deux jambes et quatre doigts de sa main gauche. À partir de ce moment, il a dû subir plus de 50 interventions chirurgicales en seulement deux mois. À son retour aux États-Unis, il a commencé sa rééducation au Walter Reed Military Medical Center à Washington et là-bas, un thérapeute l’a encouragé à essayer le basketball en fauteuil roulant.

Après lui avoir tant dit, il a fini par accepter et c’était sa meilleure décision. Il s’est amusé et ça se voyait sur le court. De sorte que Il excella dans ce sport pendant douze ans, jouant à l’Université du Texas à Arlington, les Dallas Wheelchair Mavericks… Il a même osé entraîner une jeune équipe locale. Cependant, Un nouveau défi est apparu dans sa vie : cette fois le sélectionneur national, James Gumbert, l’a recruté pour le rugby en fauteuil roulant..

Il est polyvalent, comme démontré en Irak. Leurs tâches allaient de la recherche de caches d’armes et d’engins explosifs à la reconstruction des bases existantes pour assurer la sécurité des troupes. Un travail important qui lui a valu le Purple Heart. Son aspiration ces jours-ci est d’obtenir une médaille. En outre, Elle fréquente une école de production audiovisuelle et espère fonder sa propre maison de disques et réaliser des vidéos pour des artistes locaux.

Share