Red Bull s’attend à attirer 50 personnes de Mercedes HPP

Selon un rapport, Red Bull s’attend à débaucher 50 employés de Mercedes pour leur nouvelle division des unités motrices une fois leur campagne de recrutement terminée.

Alors que Honda devrait se retirer de la Formule 1 fin 2021, Red Bull Powertrains est né pour reprendre le travail du constructeur japonais et s’assurer que Red Bull n’a pas besoin de redevenir une équipe cliente.

La vague de signatures est déjà bien avancée et l’un des principaux points de discussion a été le contact de Red Bull avec la base de moteur Brixworth voisine de Mercedes.

Déjà six employés de Mercedes ont quitté le navire, le plus en vue étant Ben Hodgkinson, qui quittera son poste de responsable de l’ingénierie chez Mercedes High Performance Powertrains pour devenir le premier directeur technique de Red Bull Powertrain.

Auto Motor und Sport rapporte que six autres employés ont été attirés par Mercedes pour rejoindre Red Bull, dont le directeur de l’équipe Christian Horner « s’attend à ce que le nombre passe à 50 d’ici la fin du processus d’embauche ».

Horner a récemment été interrogé sur les rumeurs selon lesquelles Andy Cowell, l’ancien chef des opérations moteurs de Mercedes, était sur le point de revenir en Formule 1 avec la nouvelle division moteur de Red Bull.

Cowell a dirigé la conception du moteur turbo-hybride Mercedes V6 introduit en 2014 et qui a depuis permis à l’équipe de remporter sept titres pilotes et constructeurs d’affilée.

Mais au Grand Prix de Monaco, Horner a déclaré que Cowell n’irait pas chez Red Bull, tandis que le patron de Mercedes, Toto Wolff, a déclaré que ses conversations régulières avec Cowell n’avaient pas non plus laissé entendre qu’il était intéressé par Red Bull.

La marchandise Red Bull est disponible à l’achat dès maintenant via la boutique officielle de Formule 1

« De toute évidence, il y a beaucoup d’attraction médiatique sur ces sujets et le personnel se joint évidemment à cette nouvelle entreprise », a déclaré Horner aux journalistes.

« Mais je peux dire que j’ai été surpris de lire une histoire ce matin qu’apparemment Andy avait accepté de se joindre à nous parce que ce n’est pas le cas. »

« Ce serait une grande surprise », a répondu Wolff.

« Parce que cela signifierait que c’est différent de ce dont nous avons discuté. Mais rien ne l’empêche de prendre une décision, qu’il continue son parcours entrepreneurial ou qu’il retourne en Formule 1 dans un rôle différent.

« Je parle à Andy chaque semaine de choses différentes et pour moi, il ne semble pas qu’il aille chez Red Bull. Mais dans ce sport, on a vu beaucoup de cygnes noirs, alors en ce moment qu’est-ce que j’en pense ? Il n’y va pas.

Suivez-nous sur Twitter @Planète_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram !

Share