Reid et Maguire donnent l’avance à l’Europe 9-7 à la Solheim Cup

Leona Maguire et Mel Reid sont arrivés à Inverness la semaine dernière en tant qu’étrangers.

Ils partiront en bons amis. Peut-être avec la Solheim Cup.

Le duo européen a aidé les visiteurs à prendre une avance de 9-7 sur les États-Unis dans le simple de lundi, combinant pour renverser les meilleures Nelly Korda et Ally Ewing dans un jeu de tir alternatif dimanche matin, puis s’efforçant d’égaler Jennifer Kupcho et Lizette Salas en quatre -bal l’après-midi.

CLIQUEZ ICI POUR PLUS DE COUVERTURE SPORTIVE SUR FOXNEWS.COM

Reid et Maguire ont écrasé les Korda et Ewing 5 et 4 en difficulté – la plus grande éruption de tous les 16 premiers matchs – puis ont divisé par deux avec Kupcho et Salas lorsque Reid l’a fait tomber à 3 pieds sur le 18 par 4 pour égaliser.

L’héroïsme de Reid est venu quelques minutes après que Kupcho soit intervenu depuis la marge le 17 pour donner l’avantage aux Américains. Reid, aux prises avec une douleur lancinante à l’épaule droite qui nécessitait des soins médicaux plus tôt dans le tour, a répondu en laissant tomber un arc-en-ciel du 18e fairway qui a rebondi sur le col d’un bunker avant du green avant de rouler jusqu’à pratiquement la portée.

Reid et Maguire, qui se connaissaient à peine avant que la capitaine européenne Catriona Matthew ne les associe à la suite d’une série de tours d’entraînement énergiques, sont allés 2-0-1 ce week-end. Maguire, une ancienne star universitaire de 26 ans à Duke qui est la première Irlandaise à faire partie d’une équipe de la Solheim Cup, a une fiche de 3-0-1 jusqu’à présent.

L’Europe tente de gagner sur le sol américain pour la deuxième fois seulement en 31 ans d’histoire de l’événement. C’est la neuvième fois que l’Europe mène les matches de simple. Les Européens n’ont remporté que quatre des huit victoires précédentes après deux journées, la dernière en 2013 lorsqu’ils ont remporté leur seule victoire sur route au Colorado Golf Club.

L’Europe a commencé dimanche avec une avance de trois points et semblait sur le point de renverser les États-Unis après avoir brièvement pris de l’avance dans les quatre matchs à tirs alternés de la matinée.

Les Américains se sont ralliés pour remporter trois des quatre matchs pour revenir dans la course et ont pris les devants sur les neuf derniers dans trois des quatre matchs à quatre balles.

Seules les recrues Mina Harigae et Yealimi Noh ont tenu bon pour remporter la victoire. Harigae et Noh n’ont jamais traîné en battant Céline Boutier et Sophia Popov 3 et 1, passant définitivement devant le birdie de Harigae sur le 14e par 4 et prenant le commandement du birdie de Noh, 20 ans, sur le 16e par-4 court.

Megan Khang et Jessica Korda ont vu une mince avance de 1 up après 11 trous contre Carlota Ciganda et Nanna Koerstz Madsen se sont transformées en une défaite de 1 up après que le long birdie de Ciganda au 15e par 4 a mis les Européens en tête et les tentatives de birdie à égalité par les Américains au 18e n’ont pas été à la hauteur.

L’aigle d’Emily Pedersen au huitième par 5 lui a permis d’affronter l’équipe américaine d’Austin Ernst et Danielle Kang avec celle de Charley Hull. Le 12, les Européens étaient en route pour une victoire 3 et 2.

Les Américaines ont joué l’après-midi sans la championne olympique Nelly Korda, qui semblait avoir besoin d’une pause après une série d’erreurs inhabituelles contre le fougueux Reid et l’acier Maguire.

Korda, qui a triomphé à Tokyo il y a un mois, a effectué un lancer depuis un bunker de fairway sur le quatrième par 4 hors limites, a réussi un coup d’approche au septième par 4 et a eu un chip en montée de la frange sur le par 4 le neuvième n’arrive qu’à mi-chemin du trou avant de faire marche arrière.

CLIQUEZ ICI POUR OBTENIR L’APPLICATION FOX NEWS

Avec Korda en difficulté, ses coéquipiers ont pris le relais. Ernst et Kang ont transformé un déficit d’un trou contre Georgia Hall et Madelene Sagstrom en une avance d’un trou après des victoires les 13 et 14 et ont tenu le reste du parcours. C’était le seul match de la matinée qui a atteint le 18e green un jour après que sept des huit matchs aient atteint le dernier trou.

Deux des matchs de l’après-midi ont atteint 18, avec le birdie de Reid donnant à l’Europe un peu de marge de manœuvre avant le simple. En tant que championnes en titre, les européennes n’ont besoin que de cinq points lundi pour conserver la Coupe tandis que les américaines ont besoin de 7 1/2 pour s’imposer pour la 11e fois en 17 rencontres.

Share