Reine rejointe par la princesse Anne alors qu’elle retourne à l’abbaye de Westminster pour la première fois en un an | Royale | Nouvelles

La reine est arrivée à l’abbaye de Westminster en compagnie de sa fille la princesse Anne. Le couple s’est rendu dans la splendide abbaye de Londres pour assister à un service d’action de grâce marquant le centenaire de la Royal British Legion (RBL).

La mère et la fille ont des liens très étroits avec la Légion.

Sa Majesté est depuis des décennies le patron de l’organisation de soutien à la communauté des Forces armées.

D’autre part, la princesse royale est présidente de la section féminine de la Légion, une branche de l’organisation créée en 1921 pour protéger les intérêts des veuves et des familles d’anciens combattants et anciens combattants.

Le service poignant d’aujourd’hui marque le retour de la reine à l’abbaye de Westminster pour la première fois en près d’un an.

Sa Majesté aurait été à l’abbaye pour la dernière fois à l’automne 2020, pour marquer le centenaire de l’enterrement du guerrier inconnu.

Le dernier événement auquel la reine a assisté a eu lieu des mois auparavant, en mars 2020, et était le Commonwealth Day Service.

Après ce service, qui a également marqué le dernier engagement conjoint en tant que membres de la famille royale du duc et de la duchesse de Sussex, la reine a passé des mois à s’isoler au château de Windsor uniquement en compagnie de son défunt mari le prince Philip et d’un nombre réduit d’employés.

Mais suite à l’assouplissement de toutes les restrictions légales en place au Royaume-Uni pour réduire le nombre d’infections à Covid, la monarque a signalé qu’elle était prête à revenir à la normalité.

Au printemps et en été, malgré la perte du duc d’Édimbourg, la reine a pris part à un nombre croissant d’engagements face à face.

Entre juin et juillet, elle a organisé sa semaine royale annuelle en Écosse, au cours de laquelle elle a visité Stirling, Édimbourg et Glasgow.

Elle a également accueilli des dirigeants mondiaux dans sa résidence de Berkshire, notamment le Premier ministre australien Scott Morrison, la chancelière allemande Angela Merkel et le président américain Joe Biden.

Après ses vacances d’été au château de Balmoral, les premières depuis la mort du prince Philip, le monarque est revenu avec un journal chargé.

Le 1er octobre, elle a officiellement lancé le Queen’s Green Canopy, la première initiative lancée pour marquer son jubilé de platine, en compagnie de son fils et héritier le prince Charles.

Le lendemain, le prince de Galles et la duchesse de Cornouailles ont rejoint le monarque à Holyrood, où la reine s’est adressée aux députés et au premier ministre Nicola Sturgeon lors de la cérémonie d’ouverture du Parlement écossais.

Après ce week-end mouvementé, la reine est retournée en Angleterre, où elle s’est entretenue avec des membres du Royal Regiment of the Canadian Artillery, qui a pris son poste au château de Windsor et au palais de Buckingham pour la première fois cette année.

PLUS À VENIR

Share