in

Remy Gardner mène à nouveau le doublé KTM

06/06/2021 à 15h49 CEST

Adrià Léon

Après deux courses disputées avec de nombreuses chutes, Moto2 est arrivé déjà prévenu, à la fois en raison de la fragilité de la piste -surtout au tour 10- quant au leader du championnat, qui n’allait céder aucune facilité à ses rivaux. l’australien une belle sortie a eu lieu pour commencer à tirer le groupe,

Deux tours nécessaires Remy Gardner forcer leurs rivaux. Après le premier arreón, ils n’ont enduré que Raúl Fernández -l’ombre de son coéquipier- Bo Bendsneyder, Xavi Vierge et Marco Bezzechi. Par derrière, Canet menait la chasse jusqu’à ce qu’il tombe au sol, laissant la place à Augusto Fernández et Ai Ogura, qui ont commencé à rester dans le no man’s land. Des hommes importants comme Di Giannantonio, Lowes ou Schrotter Ils n’arrivaient pas à suivre le rythme de la tête et étaient à la traîne, toujours dans le Top10.

Dans la file d’attente du peloton, les invités Keminth Kubo et Piotr Biesiekirski a commencé à s’essouffler par rapport au dernier groupe de pilotes, ayant un heads-up déjà commun dans la catégorie Moto2 de la FIM CEV Repsol.

Au fil des tours, Remy et Raúl ont commencé à rattraper quelques mètres sur leurs trois poursuivants. Le madrilène a réussi à surpasser son rival de boxe au bout de la ligne droite et menait la course avant d’atteindre l’étape finale. Derrière, Xavi Vierge a dépassé le Néerlandais dans la lutte pour le podium. Bezzechi ferait de même, qui est devenu accro à Petronas en flairant le podium. Bendsneyder, les deux pilotes Marc VDS, Ogura, Garzó et ‘Diggia’, ont clôturé le Top10 dans un test avec très peu d’incidents. Attention, les derniers virages ils ont rapproché les statistiques de ce qui avait été vu en Moto3 et MotoGP. D’abord Ai Ogura et Lorenzo Dalla Porta, qui avaient une carrière très solide, puis Di Giannantonio et Garzó, qui ils ont eu de la chance de ne pas se blesser après s’être accroché durement à la fin de la ligne droite.

Avec trois tours à faire, Remy a rendu le dépassement à Raúl au même point, et c’était pour partir. L’Australien gardait un as dans sa manche et a pris quelques dixièmes du chapeau qui l’a éloigné de près de deux secondes de son partenaire, cela ne pouvait que garantir l’argent. Derrière, podium crucial pour un Xavi Vierge Qu’il avait du mal depuis longtemps. Bezzechi et Augusto Fernández ont clôturé le Top5. Bon rôle de Jorge Navarro (11e) et Albert Arenas (12e) d’ajouter plusieurs points importants.

Une victoire méritée et juste pour l’Australien Remy Gardner, qui quitte Montmeló encore plus chef. Le #87 a été le grand dominant de tout le week-end et il vient de le confirmer avec la cerise sur le gâteau dans la course de dimanche. Doublé pour l’équipe d’Aki Ajo, qui continue d’être le seigneur de la saison en Moto2.

Les jeux vidéo auxquels nous jouions en juin 1981 ⋆ .

Rupture : le FC Bayern Frauen est champion d’Allemagne !