Résumé et buts de Montpellier-PSG de la Coupe de France

12/05/2021 à 23:20 CEST

Arnau Montserrat

Les demi-finales étaient pour Mbappé. Pas de cuisse, pas d’inconfort ou quoi que ce soit de ce genre. Kylian est extraordinaire et son match contre Montpellier le souligne une fois de plus. Il se sentait trop seul, l’équipe était peu accompagnée et ils devaient sceller la passe lors des tirs au but. La possibilité de ne rien gagner a survolé le stade de Mosson à Montpellier.

LUN

PSG

Montpellier

Bertaud; Souquet (Mavdidi 46 ‘), Hilton, Congré, Ristic; Ferri (Le Tallec 68 ‘), Mollet (Dolly 86’), Sambie; Laborde, Delort, Savanier.

PSG

Navas; Florenzi (Neymar 86 ‘), Marquinhos, Diallo, Bakker; Paredes, Gueye (Danilo 81 ‘), Rafinha (Draxler 72’); Mbappé (Kean 82 ‘), Icardi, Sarabia (Di María 72’).

Buts

0-1 M.10 Mbappé; 1-1 M.45 Laborde; 1 à 2 M,50 Mbappe; 2-2 M.83 Delort.

Arbitre

Jérémie Pignard. TA: Ferri (52 ‘), Mollet (65’), Savanier (89 ‘) / Bakker (89’), Neymar (90 ‘)

Pochettino a finalement introduit une rotation importante dans les onze comme celle de Neymar. Mbappé, qui est sorti de sa blessure à la cuisse, était le partant et de loin le meilleur du match. C’était le premier tir, loin, facile pour le gardien montpelliérain, un autre des temps forts du match. Kylian a ouvert le match à la 10e minute après une brillante passe de Gueye qui a brisé le tissu défensif. La définition ultérieure du Français était la cerise sur le gâteau d’un joli mouvement collectif à voir.

Le vent parisien ne s’est pas arrêté. Icardi a pardonné deux buts marqués et même Sarabia a réussi à mettre un terrain au milieu. Mbappé a fait peur après avoir reçu un ticket où il avait besoin d’une assistance médicale mais a pu continuer sans problèmes. De la voiture de but que Montpellier pourrait prendre pour se reposer, au but de Laborde. Dans l’une des rares approches des locaux, l’ailier a inventé un tir du sommet de la zone qui a battu un Keylor quelque peu égaré. Le tir a volé vers l’équipe.

Pochettino n’est pas devenu nerveux parce qu’il n’a pas tiré l’as dans sa manche qu’il gardait avec Neymar. L’équipe a répondu en seconde période et surtout un Mbappé qui est revenu retirer les châtaignes du feu. Il a inventé l’un de ces objectifs qui font le tour du monde. Il a reçu un laissez-passer de Rafinha qu’il a transformé en or. Il a détruit Hilton avec un changement de rythme infernal et quelques vélos qui l’ont laissé à l’intérieur de la petite fille pour tirer. Il était 50 minutes et les parisiens respiraient. Il est allé faire la fête avec Pochettino. Le détail.

Dans la dernière ligne droite, la deuxième unité de titulaires est entrée pour terminer le travail, mais ils l’ont aggravé. Montpellier, comme cela s’est passé en première mi-temps, la première à l’avoir branchée. Delort, à sept minutes de la fin, remet les tables. Le billet pour la finale a ensuite été tiré au sort lors des tirs au but où le PSG a gagné. Souffrance. Monaco ou Vallières seront son rival.