Résumé et buts du match Betis-Valence (4-1) de la 11e journée

27/10/2021

Le à 22:18 CEST

Jonathan Moreno

Benito Villamarín vibre au goût de son Betis. Manuel Pellegrini a cuisiné une équipe à feu doux et le Chilien en a fait un délice, un vrai délice pour les palais exquis. Contre Valence, les Andalous ont obtenu la troisième étoile Michelin et sont consolidés dans la zone noble de la Ligue. Borja Iglesias continue très doux et l’a montré avec un doublé.

Le glutamate ne manquait pas pour un rassemblement rempli d’ingrédients savoureux. Dès le flash initial, la chaudière Villamarín a fait du « chup chup » et a ajouté le piquant nécessaire au duel. La première morsure a été frappée par Borja Iglesias, qui n’a pas perdu un penalty qu’il a lui-même causé.

Le point de cuisson optimal était d’acquérir le rythme, et Valence a bouclé le match nul sur une double occasion de Marcos André et Gayà. Cependant, ce serait le Panda qui mettrait la nappe sur la table. Loin de satisfaire votre appétit, les santiagués ont décroché une passe décisive de Juanmi et laissé Cillesse pétrifién.m.

Le Betis avait le match à demander de bouche, mais le che a fait le gâchis dans la stratégie. Gabriel Paulista, qui passait par la petite zone de chasse, a reçu un mauvais rejet de Claudio Bravo jusqu’alors impeccable. Ce serait le dernier service de la centrale, qui a reçu un coup dur et a dû être remplacé.

« Beaucoup » de Betis

Le coup de vent héliopolitain a balayé après l’entracte. Pezzella a plané dans les airs et a fait un raccourci précis dans un coin pour ouvrir un espace. Par la suite, Bravo a servi bien avant la percée de Juanmi et l’attaquant, avec subtilité, a dépassé la sortie de Cillessen. Les vingt dernières minutes ont été une humiliation pour le valencien, qui commence à pointer du doigt le banc à la recherche des responsables.

Share