Résumé et buts du match Spezia – Juventus (2-3) de la 5e journée

22/09/2021 à 20h49 CEST

X. Serrano

La Juventus réalisé dans le domaine de Spezia le premier triomphe du parcours en Serie A. Il a dû souffrir. Malgré le fait d’aller de l’avant avec un but de Kean, les ‘bianconeri’ étaient en baisse sur le tableau d’affichage après la pause. Puis la figure de Chiesa. Un vainqueur irréductible, un coup d’impudence et d’énergie pour cette équipe grise et tremblante. L’Italien à égalité dans une action de talent et de griffe, prélude au but final de De Ligt (2-3).

SPE

JUV

Spezia

Zoet ; Amian, Hristov, Nikolaou, Bastoni ; Ferrer, Bourabia (Sala, 77′) ; Verde (Manaj, 77′), Maggiore (85′), Gyasi; Antiste (Nzola, 77′).

Juventus

Szczesny ; Danilo, De Ligt, Bonucci, De Sciglio (Alex Sandro, 46′) ; Chiesa (Kulusevski, 84′), Bentancur (Locatelli, 46′), McKennie, Rabiot (Bernardeschi, 67′) ; Dybala et Kean (Morata, 59′).

Buts

0-1M. 28 Kean. 1-1 M. 33 Gyasi. 2-1 M. 49 Antiste. 2-2 M. 66 Chiesa. 2-3 M. 72 De Ligt.

Arbitre

Gianluca Aureliano. TA : Nikolaou (85′), Nzola (90′) / Morata (90′).

Incidents

Match joué au stade Alberto Picco correspondant à la 5e journée de Serie A 2021-2022.

Il est vite devenu évident qu’à Juve il s’étoufferait aussi Spezia. L’équipe de Thiago MottaNouveau venu sur le banc cet été, il a formé un bloc solide dans son propre terrain mais sans s’enfermer. Il a refusé la voie centrale à Dybala, le seul générateur de jeu, contraint de retarder fortement sa position. Il en est résulté des possessions lentes et prévisibles, seulement altérées par l’énergie de Chiesa. L’Italien, qui occupait le poste de Carré sur l’aile droite, il était le seul capable de déséquilibrer. Bien que sans conséquences.

Face au blocus qui prévaut, le Juve Il s’est accroché à l’une de ses rares certitudes offensives comme tant de fois : le long déplacement de Bonucci. Et dans un service loin du centre est venu le 0-1. Rabiot laissé derrière la tête et Kean, substitut Morata, il a placé un coup sec à la base du poteau. Une action isolée qui promettait un répit aux « bianconeri ». Pavel Nedved, regardant fixement l’herbe, il ne semblait pas tout à fait confiant. Et bien il l’a fait.

La cravate de Spezia il est arrivé cinq minutes plus tard. Szczesny s’est envolé pour sauver une chaussure éloignée de Vert, mais son rejet est tombé aux pieds d’un Gyasi qui a reproduit la photo du profil opposé. Et la balle, après avoir frôlé Alex Sandro, a suivi une trajectoire inaccessible pour le gardien. Un coup dur auquel le Juve semblait réagir en Dybala, enfin présent à proximité de la zone. L’Argentin a causé deux fautes, qu’il a exécutées de manière inoffensive, et a exigé que Zoet dans un fouet trop concentré. Un maigre butin, un point de départ.

Mais après la pause est venu un nouveau coup. Les Spezia Il suffisait d’une balle pour dépouiller la ‘bianconera’ arrière. Le débutant Antiste reçu avec une autoroute devant et, avant le revers de Bonucci, battre Szczesny par le bâton court. Allegri, qui avait déjà changé en Locatelli et Alex Sandro pour Rabiot et Par Sciglio, remplacé Kean pour Morata.

La Juve il a commencé à accumuler des occasions, plus par insistance que par jeu, mais il a réussi à adapter le 3-1 dans un tir qu’il a pris Locatelli sous des bâtons. Puis la cravate. Chiesa pressé pour voler une balle sur le drapeau du coin, a suivi de près le désordre qui a suivi dans la zone et, après avoir esquivé une forêt de jambes avec un tuyau, a battu Zoet se jetant à terre.

Avec la cravate, le Spezia il recula dans la zone. Le retour n’était qu’une question de temps et il est arrivé d’affilée suivi d’un tir de Par Ligt. Enfin, le jeu semblait en descente pour le JuveMais il se détendit excessivement et finit par demander l’heure. Szczesny a dû montrer dans un tir à bout portant de Majeur derrière le centre de Manaj, joueur prêté par Barça. Au final, les « bianconeri » contiennent la chute avec la première victoire en championnat du parcours.

Share