Résumé et objectifs de GFA74

13/05/2021 à 23:32 CEST

.

Monaco a réveillé la quatrième division Rumilly-Valleires de leur sommeil, et avec une victoire confortable (1-5) a atteint la finale de la Coupe de France qui jouera contre le Paris Saint Germain.

GFA 74

LUN

GFA74

Delanunay; Boinali, Ribeiro (Bouchet, 83 ‘), Leveque, Bozon (Michaud, 46’); Gay (Volic, 71 ‘), Peuget, Guillaud (Yuce, 76’), Cottin; Liongo, Moke Njedi (Pierre-Louis, 83 ‘)

Monaco

Majecki; Sidibé, Disasi, Marsima, Ballo Touré; Marazo, Fàbregas (Florentino, 79 ‘), Tchouameni (Fofana, 79’), Martins (Decarpentrie); Ben Yedder (Aguilar, 71 ‘), Volland (Golovin, 71’)

Buts

1-0 M.20 Peuget. 1-1 M. 27 Bozon (pp). 1-2 M.32 Tchouameni. 1-3 M. 55 Ben Yedder. 1-4 M. 78 Fabregas. 1-5 M. 82 Golovin.

Arbitre

Ruddy Buquet. TA: Bozon (14 ‘) / Sidibé (53’)

Stade

Parc des Sports. Porte fermée.

L’ensemble du Croate Niko Kovac il s’est réuni au Parc Des Sports d’Annecy et a surpassé la révélation du tournoi, une équipe amateur qui a réussi à figurer parmi les quatre finalistes de la compétition.

Le rêve de l’équipe Fatsah amghar a duré une demi-heure. À vingt minutes, il a pris la tête avec un but de Alexis Peuget pero en 27 un but contre son camp de Arthur Bozon établi l’égaliseur. A partir de ce moment, la supériorité de Monaco était évidente. Cinq plus tard, il a pris de l’avance grâce à Aurélien Tchouameni et ainsi il vint se reposer.

Dans la seconde moitié, les Rumilly-Valleires ont nettement diminué. Wissem Ben Yedder a profité d’un laissez-passer de Cesc Fabregas pour étendre l’avantage du visiteur. L’Espagnol a terminé quatrième à un quart d’heure de la fin et le Russe Aleksander Golovin, cinq plus tard, a prolongé la victoire.

Monaco disputera sa huitième finale de Coupe de France à la recherche de son sixième titre, son premier depuis 1991. Leur rival sera le champion en titre, le Paris Saint Germain, qui a battu Montpellier mercredi.

Ce sera la troisième finale de la Coupe de France entre les deux équipes. Celle de 1984-85 a été remportée par l’équipe monégasque, celle de 2009-2010, la dernière que le club de la Principauté a disputée, a été remportée par l’équipe parisienne.