Résumé et objectifs de la Belgique

12/06/2021 à 23h00 CEST

Joël Gadéa

La Belgique de ‘Bob’ Martinez, qui accabla une Russie timorée, avec un double de Lukaku, dans une belle première mi-temps des « diables rouges » et, avec cela, il suffisait de commencer l’Eurocup avec trois points et de présenter une candidature pour le titre.

BEL

RUS

Belgique

Courtois; Boyata, Alderwireld, Vertonghen (Vermaelen, 76′) ; Castagne (Meunier, 27′), Tielemans, Dendoncker, Carrasco (Praet, 76′) ; Mertens (Hazard, 71′), Lukaku, Hazard.

Russie

Shunine; Barinov (Diveev, 45′), Dzhikiya, Semenov ; Mario Fernandes, Ozdoev, Zobnin (Mukhin, 63′), Zhrikov (Karavaev, 43′) ; Kuzyaev (Cheryshev, 29′) (Miranchuk, 63′), Dzyuba, Golovin.

Buts

1-0 M. 10 Lukaku. 2-0 M. 33 Meunier. 3-0 M. 88 Lukaku.

Arbitre

Mateu Lahoz (Espagne). Aucune réprimande.

Stade

Stade de Saint-Pétersbourg. 30 500 spectateurs.

L’assaut belge n’a pas pris longtemps. Avant la dixième minute du match, le buteur de Lukaku suivi un mauvais dégagement, dans une erreur défensive russe, cela lui a servi à battre Shunine faible. Devant la caméra, le joueur de l’Inter a eu la grandeur de se souvenir de son coéquipier en Italie, Christian Eriksen, avec un « Chris, Je vous aime « .

La fête des « diables rouges », avec une Carrasco déchaîné en tant que commandant, il a continué et, dans la dernière ligne droite de la première mi-temps, Meunier, qui était sur le green de Saint-Pétersbourg depuis quelques minutes, a de nouveau battu le but russe à basse altitude, au moment de chasser dans la surface un rebond de Shunine. L’avantage belge à la mi-temps pourrait être plus important, face à une Russie faible derrière qui n’a généré que le danger qui a créé, à lui seul, un Dzyuba que c’était un îlot en attaque.

Minutes avant le danger

La Belgique de Roberto Martinez temporiser, avec le vent en faveur, pour que les minutes passent sans souffrir derrière. Avec et sans ballon, l’équipe belge était supérieure à la Russie de Cherchesov et il n’y avait aucune trace de réaction dans une peinture russe très malavisée et nettement inférieure.

Dans ce poste, danger édénique Il avait vingt minutes pour prendre forme pour les prochains matches de ce Championnat d’Europe. Le joueur du Real Madrid a joué les vingt dernières minutes, avec le signe du match déjà décidé et sans aucune pression concernant le tableau d’affichage. LukakuA la fin du match, il a clôturé la victoire d’un tir bas qui a battu le gardien russe pour signer son doublé.

Petit à petit, le madrilène et le reste de ses coéquipiers se tournent vers le tournage et, avec ce qu’ils ont, cela les aide déjà à se muscler et à montrer à toute l’Europe qu’ils seront candidats au titre.

Share