Résumé et objectifs de l’Ajax

08/04/2021 à 22:56 CEST

Cristina Moreno

Avec des garanties, la Roma affrontera le retour à domicile de ces quarts de finale de la Ligue Europa après avoir récolté une précieuse victoire (1-1) face à l’Ajax. L’objectif de Pellegrini dans la première mi-temps pour correspondre à celui de Klaassen, et celle de Ibanez en seconde période, ils ont remis l’égalité des Italiens sur la bonne voie. Adieu la séquence de dix victoires consécutives aux Pays-Bas sans perdre à domicile dans cette compétition.

AJX

ROM

Ajax

Scherpen; Rensch (Klaiber, 78 ‘), Timber, Lisandro Martínez, Tagliafico; Álvarez, Klaassen, Gravenberch; Antony, (Idrissi, 87 ‘) Tadic et Neres (Brobbey, 63’).

Rome

Pau López; Mancini, Cristante, Ibáñez; Bruno Peres, Diawara, Veretout (Villar, 76 ‘), Spinazzola (Calafiori, 28’); Pellegrini, Dzeko (Borja Mayoral, 76 ‘), Pedro (Carles Pérez, 88’).

Buts

1-0 M.39 Klaassen. 1-1 M. 57 Pellegrini. 1-2 M. 87 Ibáñez.

Arbitre

Sergei Karasev (Russie). TA: Rensch (71 ‘), Lisandro (75’) / Bruno Peres (77 ‘), Cristante (89’), Clafiori (93 ‘)

Stade

Johan Cruyff Arena. Porte fermée.

Patiemment, petit à petit, essayant de construire par derrière encore et encore. Ainsi a commencé l’ensemble de Avoir une sorcière le duel des quarts. Une patience dont l’équipe romaine a profité pour créer du danger, notamment sur les ailes, avec deux occasions de Pellegrini et Cristalline cela aurait pu être le premier but du match. Et dans ceux-là se trouvaient ceux de Fonseca quand les mauvaises nouvelles sont venues sous la forme d’ennuis pour Spinazzola Il a dû être remplacé par des inconvénients. A sa place vint Calafiori, l’un des jeunes hommes avec qui l’entraîneur italien avait été contraint de boucler la cravate.

Après une demi-heure est venu le premier avertissement de l’Ajax avec un jeu entre les deux hommes les plus en forme de l’équipe, Antony et Tadic. La chaussure de ce dernier est montée haut. Une pièce qui a donné des ailes à ceux de Avoir une sorcière que peu de temps après avoir obtenu le prix dans une pièce de théâtre lancée par l’attaquant serbe pour assister Klaassen qui a fini dans la bouche du but. Antony a pu augmenter l’avantage à une occasion qu’il a évitée Pau Lopez.

La seconde mi-temps n’a pas mieux commencé pour «La Loba» qui a été sanctionné par un penalty. Gâché la chance Tadic qui a jeté au centre, facile pour lui de dégager Pau Lopez.

La scène a alors changé, après une faute commise sur Pierre. Pellegrini a servi le coup franc direct et ScherpenBien qu’il ait deviné la trajectoire, il a perdu le ballon de ses mains, directement au fond du filet. Énorme erreur d’un gardien de but qui jusque-là avait signé une prestation impeccable.

Après quelques minutes de poussée italienne, les “ajacied” ont une nouvelle fois bercé le match pour le ramener sur leur terrain. Juste un courageux Pau Lopez Dans cette section, il a évité les actions dangereuses des locaux qui, malgré tout, n’ont pas pu trouver leur chemin. Face à ce panorama, Fonseca décide de sortir l’artillerie lourde, donnant accès à Borja Mayoral, l’un des pichichis de la compétition.

Ce n’était pas des chaussures madrilènes mais le deuxième est venu pour les Italiens qui signaient quelques bonnes minutes. Retour aux pièces arrêtées. Un coin du second poteau le contrôlait Ibanez avec la poitrine pour abaisser le ballon et avec un coup puissant éclater le filet.

Un avantage dont la Roma tentera de profiter jeudi prochain à l’Olímpico pour certifier son billet pour les demi-finales.