in

Résumé et objectifs de l’Espanyol

14/05/2021

À 23:19 CEST

L’Espanyol a accusé la gueule de bois de la promotion et ne pourra pas être champion ce jour-là. Carthagène a profité d’un rival avec une équipe “ muleto ” et a pris trois points qui ils l’ont catapulté loin de la zone de relégation après avoir gagné 2-0 à Cornellà.

ESP

VOITURE

Espanol

Oier; Óscar Gil, Calero, Cabrera, Pedrosa; Embarba (Melendo, 57 ‘), Darder, Mérida (Lozano, 21’), Melamed (Vargas, 82 ‘); Dimata, Wu Lei (Puado, 57 ‘).

Carthagène

Martinez; Delmás, Navas, Datkovic, Fornies; Gallar (Azeez, 77 ‘), Arbujania, José Ángel, Nacho Gil (Cayarga, 72’); De Blasis (Antoñito, 86 ‘), Castro (Elady, 86’).

Buts

0-1 M. 22 Delmás. 0-2 M. 52 Rubén Castro.

Arbitre

Vicandi Garrido (basque). TA: Embarba (55 ‘), Cabrera (90’).

Incidents

Journée 39. Stade RCDE. Porte fermée.

VIcente Moreno a proposé des rotations dès le début pour donner l’opportunité à ceux qui n’étaient pas habituels. Fran Mérida et Wu Lei ont commencé, bien qu’ils n’aient pas eu de chance au premier changement pour différentes raisons.

Le premier a duré un peu plus de 20 minutes sur le terrain en raison d’un affrontement avec De Blasis. Son épaule ne lui permettait pas de continuer, donnant accès à Pol Lozano. Et le Chinois, de son côté, s’est impliqué dans l’ouverture du tableau de bord … bien que dans le mauvais objectif.

Un centre de De Blasis semblait tout à fait contrôlable avec Wu Lei fermant Delmás et Oier venant chercher le ballon pour le capturer. Mais sa communication et ses actions se sont avérées être un cocktail fatal qui a explosé sur le toit bleu et blanc. Delmás est venu par derrière et, avec la pointe du butin, l’a touchée pour l’envoyer au fond du filet.

En attendant une réaction bleue et blanche, Carthagène n’a pas lâché prise. L’Espanyol n’a pas pu trouver les routes et son rival, au milieu d’une lutte pour la permanence, a montré la voracité nécessaire pour aller pour la seconde. Il est tombé après la rupture avec un penalty de Calero à Rubén Castro. L’historique n’a pas manqué la collection avant Oier, avec le calme que procure l’expérience, certifiant le 17e but de la campagne de championnat.

Les perroquets ont tenté de se dégager avec quelques opportunités dans le même jeu: la tête de Cabrera qui a provoqué un arrêt de Marc Martínez et un rebond de Dimata qui s’est écrasé dans l’horizontale. Rien n’était suffisant pour atténuer la gueule de bois de la montée. L’alirón devra attendre, tandis que les albinegros prennent un butin très précieux pour le salut.

Roman Reigns vis Jimmy Uso ⋆ .

SNDL Stock: Ce que Reddit dit sur les producteurs de cadrans solaires alors que le Penny Stock prend de l’ampleur