Résumé et objectifs de l’Espanyol

05/02/2021 à 18:20 CEST

Roger Payró

Une autre victoire. Encore une fois de Tomás. Encore une fois Puado. Encore une fois Embarba & mldr; Oui une autre date à marquer en rouge sur le calendrier au cas où le cava aurait besoin d’être débouché; 8 mai. Les joueurs susmentionnés ont une fois de plus été les artisans du triomphe de l’Espanyol contre Malaga (3-0), ce qui laisse les hommes de Vicente Moreno très proches de la promotion. Si Leganés ne gagne pas cet après-midi (18h15) au Sporting, un point lors de la visite à Saragosse samedi prochain ferait des Bleu et Blanc une équipe de première division à toutes fins utiles.

ESP

TORT

Espanol

Diego López; Óscar Gil, Lluís López, Cabrera, Pedrosa; Embarba (Nico Melamed, 71 ‘), Bare (Pol Lozano, 82’), Darder (Fran Mérida, 62 ‘), Puado (Melendo, 82’); De Tomás et Dimata (Wu Lei, 71 ‘)

Malaga

Dani Barrio; Alexander González, Juande, Lombán, Ismael Casas (Haitam, 81 ‘); Escassi; Rahmani, Jairo (Raimón, 62 ‘), Cristian (Joaquín, 62’), Cristo et Caye Quintana (Stefan, 70 ‘).

Buts

1-0 M.15 Raúl de Tomás. 2-0 M. 40 Puado. 3-0 M. 77 Raúl de Tomás.

Arbitre

Ortiz Arias (Madrid). TA: Embarba (44 ‘), Bare (66’), Pol Lozano (85 ‘) / Alexander González (45’).

Incidents

Stade RCDE. Derrière des portes closes.

Ce n’était pas un grand match pour l’Espanyol, surtout en première mi-temps. Ça oui, il était sérieux en défense, il a à peine concédé quoi que ce soit à Malaga et son efficacité a augmenté Cela a conduit à un autre triomphe. L’ascension est virtuelle. Les fans le savent aussi, qui a préparé une autre perruche de motada et réception au stade pour l’histoire.

Déjà dans le vert, Dimata il avait le premier dans une tête sur le dos qui sortait haut. C’était le seul à avoir échappé aux hommes de Vicente Moreno, qui envoyaient déjà le courrier électronique au bout d’un quart d’heure. Puado et RDT ont cuisiné le but après un long ballon de Diego; coup de fouet du ’11’ de l’avant directement aux collants et 1-0. Peut-être que Dani Barrio pourrait faire autre chose.

Le but n’a pas beaucoup changé la décoration d’un duel très compétitif. Malaga a vu la lumière après une erreur à la sortie du ballon par Cabrera qu’il était lui-même en charge de réparer. La réalité serait que l’Espanyol frapperait à nouveau. Embarba a lancé un corner au poteau le plus proche où Une poignée a hoché la tête pour doubler le loyer.

La réunion aurait pu être ouverte à l’occasion de Escassi au bord des vacances mais là Diego est apparu pour marquer la fête. Il n’a pas été revu en seconde période. Là, l’Espanyol a fait un pas en avant et n’a pas permis aux hommes de Sergio Pellicer de ne même pas rêver de gratter un point.

RDT, qui d’autre, était en charge de la peine dans la dernière ligne droite. Il se combine parfaitement avec Poignée, ce qui lui a donné un ballon parfait que l’attaquant bleu et blanc a converti à 3-0 avec sa tête. Avec 22 buts, il est déjà le meilleur buteur de Segunda en attendant ce que Djurdjevic fait aujourd’hui à Butarque.

A cette époque, Moreno avait déjà commencé à doser quelques minutes avec l’entrée de Melamed et Wu Lei, dont le «point culminant» a été d’ouvrir un écart avec De Tomás dans l’action du but. Melendo, qui est sorti plus tard, avait à peine dix minutes mais filtré deux passes qui auraient pu augmenter la victoire. Dans l’un d’eux Juande a évité l’objectif que RDT chantait déjà. Un autre jeu notable qui laisse la promotion plus que terminée.