Résumé et objectifs de Levante

22/09/2021

Le à 00:07 CEST

Cristina Moreno

Il ne pouvait en être autrement. Iago Aspas Il revêtit à nouveau le costume de super-héros pour redevenir le protagoniste de la victoire de son équipe. Le Celta est le premier cette saison. Son but a mis une victoire sur la bonne voie pour Brais Méndez et a laissé encore plus touché un Levante qui n’a pas seulement relevé la tête.

LEV

CEL

j’ai soulevé

Cárdenas, Miramón (Cantero, 86′), Mustafi, Róber Pier (De Frutos, 73′), Vezo, Franquesa, Pepelu (Vukcevic, 77′), Radoja (D. Gómez, 73′), Pablo Martínez (Melero, 73′), ‘), Morales et Roger.

celtique

Dituro, Hugo Mallo, Araujo, Murillo, Javi Galán, Tapia (Nolito, 46′), Brais Méndez (Yokuslu, 87′), Fran Beltrán, Cervi (Denis Suárez, 46′), Santi Mina et Iago Aspas (Domínguez , 76′).

Buts

0-1 M. 65 Iago Aspas. 0-2 M. 85 Brais Mendez.

Arbitre

Figueroa Vázquez (andalou). TA : Roger (5′), Miramón (58′) / Tapia (4′), De Frutos (89′)

Stade

Ville de Valence. 10 000 téléspectateurs.

Cela peut sembler un cliché mais aujourd’hui dans la Ciutat de València c’était un vrai duel d’urgence. Surtout pour les granota, qui ont retrouvé leurs fans après les avoir tirés à coups de sifflet lors du duel qui s’est terminé à égalité avec Rayo il y a deux jours. Attitude très différente avec laquelle ils ont reçu leurs joueurs dans ce match, encourageant dès le début. Devant, un Celta qui, malgré les éclairs de bon jeu des derniers matchs, est arrivé coulé dans la partie basse du tableau. Surpris Coudet avec une paire avant formée par Santi Mina et Iago Aspas, laissant Denis Suárez sur le banc. Jusqu’à cinq changements dans les rangs de Granota par rapport au dernier match de championnat. Tout pour changer la mauvaise dynamique.

Le mauvais état de l’herbe n’a pas aidé non plus dans un début de match bloqué, dans lequel les célestes sont sortis prêts à surprendre et à dominer la possession. Les hommes de Paco López ils s’accommodaient de cette situation, bien placés en défense, et les forces s’équilibraient. Il a fallu près d’une demi-heure pour que la première occasion arrive, avec un tir de Pablo Martinez qui a déraillé. Beltran et Lamespeu de temps après, ils ont mis la défense valencienne en difficulté, mais Radja Il a surmonté une erreur initiale en volant proprement le ballon au Galicien.

Le match s’est animé dans la dernière ligne droite, avec quelques coups de pied arrêtés mais sans mettre aucun des deux gardiens en difficulté.

Jetons déplacés Coudet en seconde période, donnant accès à Nolito et Santi Mina, et Celta est ressorti avec l’objectif clair de monter en grade et de se rapprocher de l’objectif de Granota.

Miramon et Moral, pour la fanfare, ils ont cuisiné à feu vif pour la fanfare une pièce qui montait jusqu’à Roger, qui a eu dans ses bottes le plus clair du match avec un tir à bout portant, seulement devant le gardien, qui est monté haut.

Une erreur dans la sortie de Levante a permis au Celta de monter une contre-attaque rapide qui a abouti Iago Aspas avec un coup croisé, bien ajusté au poteau. Excellente définition au premier contact de Moaña que cette fois, il n’a pas pardonné. Répit Coudet sur le banc, les joueurs sur le terrain l’ont célébré comme une finale et les sifflets sont revenus dans les tribunes.

La joie a fait place à la nervosité quelques secondes plus tard, la faute à une action qui a encore dû Lames en tant que protagoniste. Mains dans la zone galicienne, avis du VAR et penalty pour les Valenciens. Troisième penalty de quatre qui arrête dans cette ligue le gardien céleste.

Le match est alors entré dans une phase de tension qui s’est terminée par le deuxième du Celta. La nouvelle indécision défensive de Levante. Croyait jusqu’à la fin Santi Mina, combattant une longue balle. Aide à Brais qui, trébuchement compris, est entré dans la cuisine et l’a parfaitement défini.

Victoire importante pour le Celta qui atteste du bon niveau de jeu qu’il affichait ces derniers jours.

Share