Résumé hebdomadaire: 5 nouvelles qui se démarquent dans l’exploitation minière numérique Bitcoin

Nous sommes arrivés à la 54e édition de notre résumé hebdomadaire classique de l’actualité sur l’exploitation minière numérique, à la fois pour Bitcoin et d’autres devises. L’information au sein de cette entreprise arrive très rapidement, c’est pourquoi nous nous efforçons à CT de mettre cette synthèse à jour autant que possible pour les lecteurs.

Le processus informatisé connu sous le nom d’exploitation minière est une activité extrêmement lucrative qui se développe rapidement dans le monde entier. Cette croissance est si forte que cette année, des dizaines de milliers de machines ont été déconnectées de force, portant le hashrate à un niveau historiquement bas. Cependant, en quelques mois les nouvelles connexions et reconnexions ont permis à la puissance de calcul de récupérer.

Ce dernier est l’indicateur le plus fidèle de la dynamique au sein de cette entreprise. Comme prévu, ces mouvements génèrent de nombreuses nouvelles et informations d’un grand intérêt pour la communauté crypto. C’est la raison pour laquelle chez CriptoTendencia nous avons commencé il y a plus d’un an avec cette newsletter récapitulative. C’est désormais un classique pour les adeptes des crypto-monnaies dans notre langue.

Top 5 de la semaine dans le minage numérique Bitcoin

Comme d’habitude, dans cette nouvelle édition, nous sélectionnons les 5 nouvelles les plus importantes de la semaine axées sur le minage numérique de Bitcoin. Si vous considérez qu’il existe d’autres informations plus importantes que celles publiées dans ce contenu, n’hésitez pas à nous le faire savoir dans les commentaires. Voici les gros titres de cette semaine :

La société controversée de New York Greenidge s’apprête à entrer en bourse. Bitfarms installera quelque 3 000 ASIC au Paraguay pour exploiter l’hydroélectricité. Géominage : la génération de crypto-monnaies à partir du téléphone portable. La consommation d’énergie du minage de Bitcoin en 2021 a déjà dépassé celle de 2021. L’année dernière, Canaan a affiché des bénéfices trimestriels plus élevés depuis son introduction en bourse en 2019.

La société new-yorkaise controversée Greenidge se prépare à entrer en bourse

La société Greenidge, protagoniste d’une grande controverse sur l’utilisation de combustibles fossiles pour générer de l’énergie pour extraire le Bitcoin, envisage de s’inscrire au Nasdaq. Pour atteindre cet objectif, le cabinet a procédé le 14 septembre à une fusion avec une autre société. Il s’agit de la firme Support.com Inc. De cette façon, la firme serait la dernière du genre à entrer en bourse.

Selon un document de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, la fusion a été réalisée sous la forme d’un échange d’actions. En ce sens, chaque action de Support.com devient le droit de son porteur de recevoir 0,115 action de Greenidge, commente le portail CoinTelegraph.

Rappelons que cette entreprise a été poursuivie par les habitants de New York, qui accusent la firme de polluer l’environnement. L’énergie produite à l’usine est générée avec du gaz naturel. Les autorités ont déterminé que la société peut continuer à exploiter son activité d’exploitation minière numérique Bitcoin. Cependant, ils ne pouvaient pas étendre leurs opérations jusqu’à une certaine limite.

Bitfarms installera quelque 3 000 ASIC au Paraguay pour exploiter de l’hydroélectricité

La société canadienne d’origine argentine, Bitfarms, a annoncé à travers une mise à jour des activités qu’elle déploiera 3 000 ASIC au Paraguay. Avec cela, l’entreprise poursuit ce qu’elle appelle son plan d’expansion géographique. Il est souligné que l’accord dans le pays d’Amérique du Sud donne une continuité aux politiques de l’entreprise d’exploitation minière avec des énergies renouvelables.

Par conséquent, la compagnie d’électricité du pays sécurise 10MW d’énergie entièrement hydroélectrique. Il est à noter que l’accord sera valable 5 ans et que le coût de l’énergie sera d’un modeste 3,6 cents US par KW/H. Avec le déploiement de ces équipements, cette société minière cotée au Nasdaq ajoutera environ 150 Petahash par seconde (PH/s) à sa capacité.

Il est à noter que les opérations minières débuteront en décembre 2021, il est donc supposé que les travaux d’infrastructure ont déjà commencé. Le site Web de la société a affirmé que si les plates-formes étaient installées aujourd’hui, elles généreraient chacune 7,8 000 $ de Bitcoin.

La société minière numérique Bitcoin Bitfarms installera quelque 3 000 machines au Paraguay.  Source : PortéeLa société minière numérique Bitcoin Bitfarms installera quelque 3 000 machines au Paraguay.  Source : PortéeLa société minière numérique Bitcoin Bitfarms installera quelque 3 000 machines au Paraguay.  Source : PortéeLa société minière numérique Bitcoin Bitfarms installera quelque 3 000 machines au Paraguay.

Geomining : la génération de crypto-monnaies à partir du téléphone portable

Une autre des nouvelles curieuses de cette semaine dans le monde de l’extraction numérique de Bitcoin et d’autres devises, est le géominage. Ainsi, grâce au réseau Blockchain XYO, le téléphone portable peut être transformé en nœud d’avant-garde. En d’autres termes, il est utilisé comme une chaîne de preuve d’origine et de technologie de jeton.

Ainsi, grâce à l’application associée, appelée COIN, les utilisateurs peuvent commencer à géominer. Avec cela, ils obtiendront des récompenses du réseau. Les gains seront payés dans la devise XYO de cette blockchain.

Il est à noter que cette monnaie a une présence importante dans plusieurs échanges. Il s’agit notamment de Coinbase, la plus grande bourse de crypto-monnaie aux États-Unis, qui est cotée au Nasdaq. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce réseau et comment en bénéficier, vous pouvez le découvrir sur ce lien.

La consommation d’énergie du minage de Bitcoin en 2021 a déjà dépassé celle de l’année dernière

La récupération de la puissance de calcul du Bitcoin est l’un des phénomènes les plus révélateurs de la dynamique de l’activité de minage numérique. Pendant ce temps, il est à noter que lorsqu’il travaille avec le protocole Proof-of-Work, le réseau Blockchain de la plus populaire des crypto-monnaies nécessite des ordinateurs pour vérifier les transactions sur le réseau.

Ce dernier se traduit par une forte demande en énergie. Certes, l’exploitation minière de Bitcoin est l’une des entreprises les plus énergivores à continuer de fonctionner. Par exemple, les équipements ASIC doivent être allumés 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pour rechercher et traiter les blocs.

Jusqu’à présent en 2021 et malgré la baisse significative du hashrate avec les mesures répressives en Chine, l’exploitation minière consomme plus d’énergie qu’en 2020. La tendance va continuer à s’accentuer à l’avenir. L’important à propos de ce fait est que l’exploitation minière est l’activité avec la transition la plus rapide vers l’utilisation des énergies renouvelables par rapport aux autres.

Canaan affiche des bénéfices trimestriels plus élevés depuis son introduction en bourse en 2019

L’un des principaux fabricants d’équipements miniers de crypto-monnaie, Canaan Creative, a enregistré une croissance de ses bénéfices. Cette firme d’origine chinoise, cotée à la Bourse de New York, a publié mardi son dernier rapport trimestriel.

Dans ce document, il est souligné que les revenus de l’entreprise étaient d’une grande ampleur. Les montants sont les plus importants reçus par le constructeur depuis le lancement de son introduction en bourse (IPO) en 2019. Le rapport, il faut le préciser, correspond à ses résultats non audités du deuxième trimestre de cette année.

Sur la base de ces statistiques, la société a réalisé un chiffre d’affaires net total d’environ 167,5 millions de dollars au cours de ce trimestre. Il s’agit d’une solide augmentation de 168 % par rapport au chiffre d’affaires du premier trimestre 2021. Par rapport au deuxième trimestre 2020, l’augmentation est de plus de 500 %.

Vous avez aimé le contenu ? Partagez-le

Share