Retour 4 Blood (Xbox One Series S) Critique

Back 4 Blood est le jeu de tir de zombies tant attendu de Turtle Rock Studios, l’équipe la plus récemment responsable de l’éventuel flop free-to-play, Evolve. La raison pour laquelle Back 4 Blood arrive avec tellement plus de battage médiatique est que spirituellement, il peut être considéré comme Left 4 Dead 3, car Turtle Rock est composé de la plupart de l’équipe responsable des deux premiers matchs. Bien que la formule montre peut-être un peu son âge à ce stade, il y a énormément de choses à faire et à apprécier dans un retour en forme passionnant pour les développeurs.

Bien que l’histoire n’ait pas beaucoup d’importance dans un jeu comme celui-ci, il est toujours important de savoir qu’il y a eu une épidémie mondiale d’une origine d’origine mystérieuse, conduisant la majorité de l’humanité à devenir ce que le jeu appelle « Ridden, « peut-être de garder le jeu aussi séparé de Left 4 Dead que légalement possible étant donné que les droits appartiennent toujours à Valve. Vous incarnez l’un des 8 « nettoyeurs » éventuels, dont 4 sont jouables dans le niveau en coopération ou en solo avec 3 robots IA. Les nettoyeurs ne cherchent pas seulement un endroit sûr où se cacher pour la nuit, mais sont basés à Fort Hope et créent des espaces sûrs pour que l’humanité commence à se reconstruire. En conséquence, les conversations entre les personnages semblent plus confiantes et moins effrayées par leur ennemi qu’elles ne l’ont jamais fait dans les jeux Left 4 Dead – d’autant plus que je proclamerai toujours « des pilules à prendre » lorsque je trouverai des médicaments.

Fort Hope agit comme votre plaque tournante principale pour le jeu, avec une zone d’entraînement et toutes vos plaques tournantes importantes à la fois dans les menus et installées sous forme de tentes dans le camp. Les principaux sont le hub de matchmaking, qui devrait être assez explicite, et les hubs de ravitaillement et de construction de ponts. Ceux-ci sont liés les uns aux autres, car le grand changement par rapport aux jeux Left 4 Dead est l’accent mis sur les cartes qui jouent à chaque exécution, un peu comme les crânes de la série Halo. Vous débloquez ces cartes en complétant des courses de ravitaillement et en terminant des objectifs, que vous pouvez ensuite utiliser au besoin pour combattre les propres cartes de l’IA ou pour créer un jeu de modificateurs pouvant être sauvegardés pour une application rapide dans les matchs eux-mêmes. Je dois noter qu’au moment de la rédaction, les réalisations et la progression ne peuvent être débloquées qu’en jouant en multijoueur. Les cartes sont déverrouillées plus facilement via le jeu en solo, ce qui incite toujours à plonger, mais ce n’est pas tout à fait la même chose que d’avoir une équipe complète qui court avec vous.

Heureusement, l’IA en mode solo est très compétente, d’après mes expériences jusqu’à présent. Les petits problèmes avec leurs homologues de Left 4 Dead semblent avoir été résolus, ce qui rend le jeu en solo beaucoup moins solitaire qu’auparavant. Alors que vous menez toujours la charge dans ce mode, l’IA se concentrera davantage sur l’élimination des menaces – apparemment par ordre d’importance, ou menace, pour ainsi dire – et moins sur la guérison de 70% de santé au milieu de une fusillade. Même la précipitation pour vous réanimer est partie, car jusqu’à présent, il semble que l’IA attendra jusqu’à ce qu’il soit plus sûr de le faire – une belle touche plutôt que de se précipiter comme Lemmings en danger et finir par mourir sur votre cadavre vaincu. L’IA Ridden est également un peu plus intelligente que de simplement courir droit sur vous, avec le réalisateur de retour en plein effet. Pour ceux qui ne connaissent pas Left 4 Dead et le réalisateur, il s’agissait d’une IA automatique pour s’assurer que le jeu reste intéressant, vous lançant des menaces pendant que vous jouez, pour s’assurer que non seulement chaque jeu est différent, mais aussi aussi excitant qu’il peut être. Compte tenu de l’ajout du système de cartes et de la rejouabilité devrait monter encore plus haut car les niveaux ne se joueront jamais deux fois de la même manière.

Alors que la formule a légèrement vieilli, avec des jeux triple A privilégiant désormais un gameplay basé sur un monde ouvert ou un niveau progressif, Back 4 Blood se sent légèrement en retard, mais cela ne le rend en aucun cas mauvais. C’est définitivement une formule qui fonctionne et les niveaux étant structurés comme ils le sont, récompensent plusieurs parties, tout comme Left 4 Dead avant lui. Étant donné à quel point il y a plus que dans son prédécesseur, je pense que cela dominera les charts multijoueur et Twitch pour les mois à venir, en particulier sur Xbox étant donné son ajout au Game Pass. Si la coopérative vous ennuie, passez au mode Swam, qui est essentiellement le mode PVP, mais en raison de l’accès anticipé à cette revue, les serveurs avaient du mal à correspondre à la marque, j’ai donc eu peu de temps pour vraiment m’y mettre. Compte tenu du pur plaisir et de la qualité des quelques tours auxquels j’ai pu participer, je pense que c’est le jeu que nous attendions et heureusement, il est structuré comme un jeu pour le long terme, pas seulement un jeu de 10 heures et supprimez-le de votre disque dur.

0 – 0,9 Torture 1 – 1,9 Extrêmement horrible 2 – 2,9 Très mauvais 3 – 3,9 Mauvais 4 – 4,9 Mauvais 5 – 5,9 Pas très bon 6 – 6,9 Moyen 7 – 7,9 Bon 8 – 8,9 Très bon 9 – 9,9 Incroyable 10 Pratiquement parfait

Share