Ricciardo : Je n’arrive pas à bien faire fonctionner la voiture

Daniel Ricciardo admet qu'il n'est pas en mesure de bien faire fonctionner la voitureDaniel Ricciardo, aura toujours sa victoire à Monza en guise de consolation lors d’une première saison difficile avec McLaren, alors qu’il n’a toujours pas réussi à faire fonctionner sa voiture, la MCL35M.

Les difficultés de Ricciardo cette saison ont été bien documentées, car il semble toujours incapable de maîtriser la voiture que McLaren a mise à sa disposition pour sa première saison de Formule 1 ensemble, malgré le fait qu’il ait offert à l’équipe sa première victoire au Grand Prix d’Italie 2021, la première depuis La victoire de Jenson Button au Grand Prix du Brésil en 2012.

Le Grand Prix du Qatar 2021 a été une autre expérience douloureuse pour l’Australien, luttant pour le rythme par rapport à son coéquipier Lando Norris, se qualifiant 14e par rapport au sixième de Norris, et n’ayant pas marqué de points lors du Grand Prix de dimanche sur le circuit international de Losail.

Lutte avec certains types de virages autour de certaines pistes

Ricciardo maintient que ses difficultés sont spécifiques à certains types de virages sur certains circuits, où sa McLaren nécessite une intervention spécifique du pilote pour aller vite, ce qu’il n’a pas encore exécuté correctement.

« En fin de compte, ce genre de virages à vitesse longue et moyenne est l’endroit où notre voiture est le plus mise au défi », a-t-il révélé, s’adressant à Motorsportweek.

« C’est là que le style McLaren est le seul et unique style pour passer rapidement ces virages.

« Je pense que c’est là que Lando fait vraiment un meilleur travail dans ces virages », a souligné Ricciardo. «Je ne suis toujours pas tout à fait en train de le clouer. C’est la façon dont vous entrez dans le virage et combinez le frein avec le virage.

« J’essaie de faire faire quelque chose à la voiture et elle tourne toujours mais elle ne passe pas le virage aussi vite », a admis le pilote de 32 ans.

«Ce n’est qu’un demi-dixième, mais un demi-dixième dans ces longs virages fait trois ou quatre dixièmes. Donc c’est vraiment juste ça.

Pas seulement la voiture, c’est moi aussi

L’Australien doit être félicité pour sa franchise et pour avoir reconnu ses défauts comme il l’a dit : « C’est certainement une faiblesse de la voiture, mais finalement c’est toujours la faiblesse de ne pas pouvoir faire fonctionner la voiture dans des zones limitées. »

Le Honey Badger a une solide référence en son jeune coéquipier Lando Norris, qui l’a éclipsé au cours de la saison, tout en le dépassant de 48 points.

« Je peux voir la différence dans la conduite et pourquoi je rencontre certains de ces problèmes », a poursuivi Ricciardo.

« Si c’était facile, je l’aurais déjà perfectionné », a-t-il expliqué. « Je pense que Lando conduit très bien. Toutes les questions sur lui, il a prouvé à tout le monde cette année qu’il est de haut niveau.

« Mais aussi avoir passé trois ans avec la même voiture l’a aidé à comprendre cela », a insisté le neuf fois vainqueur.

« Je pense vraiment que j’ai amélioré mon style depuis le début de l’année », a déclaré Ricciardo. « Mais il y a clairement encore une autre étape à franchir et certains types de pistes où il est plus au top que moi. »

Ricciardo (huitième au classement des pilotes), ainsi que son coéquipier, Norris (cinquième), n’ont pas encore été en mesure d’atteindre l’objectif de leur équipe de terminer troisième du championnat des constructeurs, et avec l’écart de 39,5 points que Ferrari détient actuellement sur la tenue de Woking étant, très probablement, trop grande pour être surmontée avec deux courses restantes.

Share