Rien de mal à la bataille «bonne et difficile» entre Hamilton et Perez

Michael Masi a expliqué pourquoi il n’y avait rien d’illégal dans la bataille entre Lewis Hamilton et Sergio Perez en Turquie.

On peut dire que le point culminant du Grand Prix de Turquie a été de 35 tours lorsque la Mercedes de Hamilton a rattrapé le Red Bull de Perez.

Le septuple champion du monde avait été bien plus rapide tout au long de la course et semblait prêt à passer assez facilement, mais le Mexicain avait d’autres idées.

Les deux ont couru côte à côte pendant quatre virages, Checo étant poussé dans l’entrée des stands à un moment donné, et c’est lui qui a finalement prévalu.

Traverser la ligne d’entrée des stands vaut au pilote une pénalité lorsqu’il entre ou sort des stands, mais Masi dit que cela est autorisé s’il reste sur la bonne voie.

Par conséquent, il n’y avait aucun problème avec la bataille.

« Je l’ai vu, c’est sûr », a déclaré le directeur de course par la suite.

« Mais notre livre de règles dit que vous ne devez respecter le marquage que si vous allez dans les stands, donc il n’y avait rien là-bas. C’était un bon et dur combat entre eux deux.

« Aucune équipe, fait intéressant, n’a soulevé le problème, ni Mercedes ni Red Bull. »

Vérifiez tous les derniers vêtements d’équipe 2021 via la boutique officielle de Formule 1

Peu de temps après la bataille, Perez a annoncé à la radio de l’équipe que Hamilton l’avait poussé loin et l’avait forcé à entrer dans l’entrée des stands.

Cependant, Red Bull n’a pas ensuite pris contact avec la FIA pour faire passer son message, alors qu’il n’y avait eu aucun mot de Hamilton ou de Mercedes.

Compte tenu de la rapidité avec laquelle les équipes se plaignent souvent, en ce qui concerne Masi, cela prouve que le combat était parfaitement juste et légal.

« Son équipe n’a pas dit un mot », a ajouté l’Australien.

« Nous n’avons pas entendu la radio de tous les conducteurs. En général, les équipes sont très bonnes pour ça.

« S’il y a un problème qu’ils veulent vérifier, la radio arrive très rapidement.

Perez a finalement terminé la course en P3, récoltant son troisième podium de la saison, tandis que Hamilton a franchi la ligne en P5 après un désaccord entre lui et son équipe sur la stratégie.

Le résultat a vu le coéquipier de Perez, Max Verstappen, reprendre la tête du championnat des pilotes avec une finition P2, le Néerlandais ayant maintenant six points d’avance sur Hamilton avec six manches à disputer.

Share