Russell a des flashbacks de 2019 après une “lutte incroyable” dans l’Algarve venteux · .

George Russell a décrit son Grand Prix du Portugal comme «une lutte incroyable» après que sa meilleure performance de qualification pour Williams ne lui a valu qu’une 16e place.

L’équipe a nourri l’espoir de se battre pour une arrivée aux points après que Russell a pris la 11e place sur la grille, manquant une place en Q3 de moins d’un dixième de seconde. Mais il a déclaré que la voiture très sensible au vent de l’équipe avait trop mal performé dans la circulation pour faire des progrès.

«C’était probablement la course la plus difficile que nous ayons eue depuis 2019», a déclaré Russell, faisant référence à sa première saison exténuante avec l’équipe alors que leur voiture était de loin la plus lente du peloton.

«Nous l’avons dit depuis le début – nous connaissons les forces et les faiblesses de notre voiture. Il est incroyablement sensible sur le plan aérodynamique. Et on a vu à Imola quand les conditions étaient plus calmes, la performance était là. On a vu hier en qualifications, les conditions se sont calmées pour cette course Q2, et la performance était là, comme en FP1.

«Aujourd’hui, ce n’était nulle part. Et malheureusement, c’est la nature de la bête avec notre voiture en ce moment. Nous avons eu trois courses maintenant, dont deux ont été des circuits très en rafale et très exposés, donc nous ne parlons pas de ça toute la saison.

Son coéquipier Nicholas Latifi a glissé au 18e rang à l’arrivée et a pris le drapeau à damier derrière Mick Schumacher – la première fois qu’un Haas a battu un rival en cours cette année.

Russell a déclaré que la voiture était trop sensible au début de la course pour capitaliser sur ses solides performances en qualifications. “Il n’y a aucune confiance en moi ou en Nicholas pour attaquer lors de ces premiers tours”, a-t-il déclaré. «Nous sommes constamment sur le pied arrière, luttant par derrière.

«C’était une course de survie, en gardant la voiture sur la piste plutôt qu’en course. L’une des courses les plus difficiles que nous ayons jamais faites. C’était donc vraiment dommage car la voiture a du potentiel.

Cependant, il reste optimiste sur le fait que l’équipe pourra mieux courir dans des conditions plus calmes plus tard dans la saison.

«Nous avons été à maintenant deux courses sur trois très venteuses, très venteuses [conditions], tout le monde dans la voie des stands en parle. Bahreïn et Portimao sont très exposés. Voyons voir au fur et à mesure que la saison avance.

«Il est clair qu’il y a du rythme dans la voiture, mais les étoiles doivent être alignées pour nous, sinon nous ne serons vraiment nulle part comme nous l’étions aujourd’hui.

Annonce | Devenez un supporter de . et passez sans publicité

Saison 2021 F1Parcourir tous les articles de la saison F1 2021

Partagez cet article . avec votre réseau: