Sam Burns remporte son premier titre sur le PGA Tour

05/03/2021 à 01:48 CEST

L’Américain Sam Burns, 24 ans, a vu son rêve de remporter le premier titre du PGA Tour se réaliser après être resté solide au quatrième tour du championnat Valspar en délivrant un score de 68 coups sûrs (-3) et en terminant avec 267 (-17)., trois de moins que son compatriote Keegan Bradley (270, -14), deuxième.

Burns, jusqu’à présent cette saison, avait déjà été en tête huit fois après une manche, mais jamais dans la décisive, la quatrième de dimanche.

Tout a changé dans le Cours Cooperhead à Innisbrook Resort, où il était de bout en bout le meilleur joueur, qui a dominé tous les coups, mais surtout quand il a frappé le green avec son putt.

Burns a certainement obtenu de l’aide de Bradley pour frapper l’eau au 13e trou, puis le joueur de la Louisiane a pris le dessus avec deux gros birdies décisifs.

Burns a gagné pour la première fois sur le PGA Tour après avoir échoué à deux reprises à convertir les pistes de 54 trous à l’Open de Houston l’automne dernier et au Genesis Invitational à Riviera en février de cette année.

Cette victoire le place dans le top 50 mondial et lui assure presque une place à l’US Open. avec son premier voyage au Masters au printemps prochain.

Bradley et Burns ont été à égalité sur 36 trous et 54 trous, et sont restés ainsi pendant 12 trous lors d’une autre journée écrasante au parcours Copperhead. Cela a changé d’un seul coup.

Bradley est venu très court sur la normale 3 sur 13 et est allé à la mer, provoquant un double bogey. Burns a sauvé la normale avec un putt d’un peu plus de six pieds pour une avance de deux coups.

Burns avait trois tirs d’avance sur 13 trous samedi et a eu du mal à conserver une partie de l’avance, alors il savait ce qui était possible. Cette fois, cependant, Bradley n’avait aucune chance.

Le Norvégien Viktor Hovland et l’Américain Cameron Tringale se partageaient la troisième place avec un record de 271 coups (-13), tandis que le Mexicain Abraham Ancer terminait à la cinquième place après avoir délivré une carte de 69 coups (-2) et réalisé un cumulatif de 272 (-12).

Le Chilien Joaquín Niemann a eu le pire résultat depuis le début du tournoi alors qu’il ne pouvait pas trouver de précision avec ses tirs et a terminé le tour avec 72 impacts (+1) qui lui ont coûté de perdre quatre positions et de terminer huitième (275, -9), place qu’il a partagé avec deux autres joueurs.

Alors que le Colombien Camilo Villegas a délivré une carte signée de 68 coups (-3), il l’a déjà fait au deuxième tour, et a grimpé de 12 positions qui lui ont permis de terminer à la onzième place (276, -8) aux côtés de l’Américain Brandt Snedeker. .

Un autre golfeur latino-américain qui a fait la coupe, le Vénézuélien Jhonathan Vegas, n’a pas eu la touche de Villegas et a livré une carte signée de 72 (+1) qui lui a donné un cumulatif de 282 (-2) et a terminé à la quarante-huitième position. qu’il a partagé avec cinq autres joueurs.