Sameer Wankhede demande à HC une protection provisoire contre l’arrestation, selon le gouvernement de Maha, il donnera un préavis de 72 heures

Wankhede a également déposé une requête auprès de la Haute Cour de Bombay au sujet de l’enquête menée contre lui par le gouvernement du Maharashtra, exigeant une enquête de la CBI ou de toute agence centrale sur l’affaire.

Le directeur de zone du Bureau de contrôle des stupéfiants, Sameer Wankhede, a demandé jeudi à la Haute Cour de Bombay une protection provisoire contre une arrestation par la police de Mumbai. Le gouvernement du Maharashtra a informé le tribunal qu’il donnerait un préavis de 72 heures s’il enregistre un FIR contre Wankhede.

« Il y a quatre plaintes différentes contre Sameer Wankhede. Un officier de niveau ACP dirige l’enquête qui vient de commencer. Nous n’avons pas encore enregistré de FIR contre Wankhede, la demande est donc à un stade prématuré. Comme la pétition concerne la loi sur la prévention de la corruption, nous donnerons un préavis de 72 heures si nous enregistrons une infraction à la loi », a déclaré l’avocat du gouvernement du Maharashtra.

Wankhede a également déposé une requête auprès de la Haute Cour de Bombay au sujet de l’enquête menée contre lui par le gouvernement du Maharashtra, exigeant une enquête de la CBI ou de toute agence centrale en la matière.

La police de Mumbai a chargé des policiers d’enquêter sur des plaintes d’extorsion présumée contre des agents du BCN, dont le directeur de zone Sameer Wankhede dans l’affaire de trafic de drogue impliquant Aryan Khan.

La police mène une enquête sur quatre plaintes déposées par un témoin indépendant dans l’affaire Prabhakar Sail, les avocats Sudha Dwivedi et Kanishka Jain, et Nitin Deshmukh, a-t-il déclaré. Toutes les plaintes ont été matraquées ensemble. Mardi et mercredi, la police a enregistré la déclaration de Sail.

Mercredi, le directeur général adjoint du NCB-région du nord, Gyaneshwar Singh, a déclaré que son équipe avait enregistré la déclaration de Wankhede pendant plus de quatre heures dans le cadre d’une enquête de vigilance sur les allégations d’extorsion dans l’affaire de la drogue, tandis que la controverse entourant l’officier de l’IRS prenait une nouvelle tour lorsque le qazi qui a célébré son premier mariage en 2006 a déclaré qu’il était musulman à l’époque, une affirmation démentie par sa famille.

Wankhede a affirmé qu’il ne s’était jamais converti à l’islam et qu’il appartenait à une caste hindoue. Il a déclaré que son premier mariage avait été enregistré en vertu de la loi sur le mariage spécial dans un délai d’un mois. «Le processus de divorce a également été achevé conformément à la loi sur le mariage spécial. Je n’ai jamais été converti à l’islam et j’appartiens à une caste hindoue de ma famille », a déclaré Wankhede.

Une équipe d’enquête de vigilance de cinq membres, qui a atterri à Mumbai dans la matinée, a commencé son enquête et a collecté des documents et des enregistrements du bureau du NCB à Ballard Estate dans le sud de Mumbai, le DDG Gyaneshwar Singh, qui dirige l’enquête départementale sur les allégations d’extorsion. , ont déclaré les médias.

Obtenez les cours boursiers en direct de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles sur les IPO, les meilleures introductions en bourse, calculez votre impôt à l’aide du calculateur d’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions du marché. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.

Share