Sebastian Vettel, Carlos Sainz ne sont pas les seuls travailleurs acharnés PlanetF1

Charles Leclerc a déclaré qu’il «s’habitue» à des pilotes assidus chez Ferrari, mais son approche différente ne signifie pas moins d’engagement.

Récemment, Sainz a discuté de ses visites régulières à l’usine Ferrari de Maranello, à tel point qu’au début, l’équipe ne savait pas quoi faire de lui.

Mais alors que Leclerc est pleinement conscient de la façon dont Sainz travaille dur, ce n’est pas la première fois qu’il voit une forte éthique de travail chez un coéquipier, affirmant que Sebastian Vettel était également un travailleur acharné.

Il ne pense pas non plus que cela reflète en aucune façon sa propre approche. Le pilote monégasque n’est peut-être pas toujours présent à l’usine, mais les mêmes méthodes ne fonctionnent pas pour tous les pilotes à ses yeux.

“C’est un travailleur acharné, c’est sûr, mais Seb était aussi un travailleur acharné, donc je suppose que je m’habitue à travailler avec des gars qui travaillent très très dur”, a déclaré Leclerc à Sky F1 lorsqu’on lui a demandé si la présence régulière de Sainz à l’usine l’a incité à effectuer d’autres visites.

“Moi aussi, je n’ai pas changé mon approche de la façon dont je vais sur la piste ou à l’usine, je fais ce dont j’ai besoin pour moi-même et chaque pilote est différent.”

De tous les pilotes à échanger des équipes pendant la saison morte, Sainz a sans doute adapté le plus rapide à son nouvel environnement.

Ainsi, dans la bataille de brassage entre Ferrari et McLaren pour la P3 du championnat des constructeurs, Leclerc pense que la stratégie fera la différence, plutôt que la préparation des pilotes.

«J’ai l’impression que Carlos est déjà à peu près là et ça dépendra de quelle équipe fait le moins d’erreurs en termes de stratégie», a-t-il expliqué.

«Nous devons donc vraiment y participer chaque week-end.»

Équipez-vous aux couleurs de Ferrari via la boutique officielle de Formule 1

Le début de saison positif de Ferrari signifiait qu’ils se concentraient davantage sur la SF21, après avoir déclaré avant l’ouverture de la saison que 2022 deviendrait rapidement leur priorité.

Mais Leclerc a révélé que déjà Ferrari est «100%» concentrée sur 2022, et si ce n’est très proche de celle-ci.

“Je pense qu’en tant que pilotes de course, nous avons une grande influence sur l’endroit où nous voulons l’équilibre de la voiture, et je suis plutôt heureux cette année et nous avons fait du bon travail”, a-t-il déclaré.

«Cela s’est légèrement mieux passé que ce que nous pensions, mais si vous comparez [to 2020] c’est de très bons progrès que nous avons réalisés en tant qu’équipe, ce qui est formidable à voir.

«Et d’un autre côté nous sommes Ferrari et je ne peux pas être surpris par une Ferrari qui termine cinquième.

«Depuis l’année dernière, il est clair que les performances globales de la voiture se sont améliorées et que le mérite en revient aux ingénieurs, 99% d’entre eux, simplement parce qu’ils ont ajouté des appuis, nous avons plus de puissance, donc fondamentalement, c’est une meilleure voiture.

«Nous sommes déjà vraiment concentrés sur l’année prochaine, si ce n’est pas à 100%, alors c’est très proche, et nous essayons de peaufiner la voiture cette année pour essayer de trouver les deux derniers centièmes.

«L’accent est mis sur l’année prochaine et je pense que c’est là qu’il sera très important pour nous d’être bons car la même voiture sera utilisée pendant de nombreuses années.»

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram!