Sebastian Vettel doit éviter la « rancune » chez Aston Martin

Sebastian Vettel ne doit pas laisser la « rancœur » s’infiltrer dans ses batailles en piste avec Lance Stroll s’il veut réussir son passage chez Aston Martin.

C’est le point de vue du journaliste de F1 Mark Hughes, qui estime que la combinaison du père de Vettel et de Stroll, Lawrence, propriétaire de l’équipe Aston Martin, n’est « pas la solution la plus naturelle ».

L’ancien quadruple champion du monde est l’un des derniers pilotes de cette saison à avoir son avenir en main, prolongeant récemment son contrat avec Aston Martin pour une deuxième année.

À 34 ans, il est difficile de déterminer combien de temps le pilote allemand pourrait se voir continuer en Formule 1, avec son équipe actuelle fermement au milieu du peloton, même s’ils ont l’ambition de concourir pour les titres dans les prochaines années.

Il y a eu de grandes variations dans les performances de l’équipe basée à Silverstone cette saison, du côté positif, Vettel a décroché la deuxième position en Azerbaïdjan et poussé Esteban Ocon pour la victoire en Hongrie avant d’être plus tard disqualifié pour une infraction au carburant.

En revanche, Vettel a également connu plusieurs courses décevantes dans lesquelles il n’a même jamais été un concurrent pour terminer dans les points.

Hughes, écrivant pour The Race, pense que le sort de Vettel avec Aston Martin devrait finalement être positif – mais que l’atmosphère doit être harmonieuse.

F1 TV offre aux lecteurs de PlanetF1 10% de réduction sur les abonnements mensuels et annuels ! Afin de réclamer cette réduction fantastique, cliquez sur le lien suivant et utilisez le code promotionnel PLANETF10 à la caisse !*

*L’offre se termine à minuit le 26 septembre et exclut les Pays-Bas

« Sebastian Vettel est idéal pour la F1, idéal pour Aston Martin dans son état actuel de développement – et Aston Martin est l’endroit idéal pour Vettel étant donné que son stock n’est pas ce qu’il était dans ses années de gloire », a écrit Hughes.

« Ses performances à Bakou et en Hongrie – il n’a perdu cette dernière course qu’à cause d’un petit retard au ravitaillement – ​​montrent qu’il peut toujours livrer la marchandise.

« Mais son profil fait partie de ce qui rendra possible la croissance de l’équipe. Aston n’obtiendra pas une meilleure combinaison de performances et de profil. Vettel ne va pas avoir une meilleure équipe.

« Un petit sujet de préoccupation est que ses dés avec son coéquipier Lance Stroll n’ont pas toujours été sans rancune – le Portugal et le week-end dernier à Monza me viennent à l’esprit – et cela ne doit pas imprégner l’ambiance de l’équipe.

«L’intelligence allumée de Vettel et le personnage de patron dominatrice de Stroll ne sont pas la combinaison la plus naturelle, mais tant qu’ils peuvent chacun apprécier pleinement ce que l’autre apporte et trouver des paramètres viables pour travailler entre eux, tout devrait être bon.

« Peu importe ce que Seb attendait en laissant les choses si tard, il était dans une position de négociation solide étant donné qu’il n’y avait plus d’alternative évidente. Un rappel de Nico Hulkenberg n’aurait probablement pas donné le profil recherché par Stroll Snr.

Verdict de la planète F1

Share