Sebastian Vettel doute de l’objectif “ officiel ” des qualifications au sprint

Sebastian Vettel a déclaré qu’il resterait ouvert au concept de qualification du sprint comme moyen de créer de l’excitation, comme le dit le raisonnement «officiel».

Ajouter des courses de sprint au week-end de course de Formule 1 était loin d’être une idée nouvelle, mais ils ont enfin reçu le feu vert pour remplacer les qualifications de samedi à certaines manches de la saison 2021. Silverstone a été confirmé comme le premier hôte des qualifications de sprint.

C’est un concept qui n’a jamais été populaire auprès de Vettel, bien que maintenant qu’il soit une réalité, le quadruple Champion du Monde est prêt à l’essayer.

Cela étant dit, il a fait allusion à un motif différent derrière la raison «officielle» de leur introduction.

“De toute évidence, c’est décidé, nous allons donc essayer”, a-t-il déclaré aux médias avant le Grand Prix du Portugal.

«Le raisonnement derrière cela, il y a probablement deux façons de l’expliquer, mais le raisonnement officiel est que cela devrait être plus excitant. Nous verrons si c’est plus excitant. Je l’espère.”

Vettel espère cependant que les qualifications de sprint seront abandonnées si les essais ne sont pas positifs pour les fans ou les pilotes, d’autant plus qu’il a toujours été contre «créer un désordre exprès».

«Si cela s’avère plus excitant et que les gens l’aiment, alors peut-être que nous devrons tous en quelque sorte se réinitialiser et s’adapter. S’ils ne l’aiment pas et que nous ne l’aimons pas, nous devrions y retourner », a-t-il expliqué.

«Je suis généralement contre le fait de créer un désordre exprès, sinon vous pourriez simplement lancer les dés.

«Mais nous verrons. Espérons que les voitures se rapprochent de plus en plus les unes des autres afin que nous n’ayons pas besoin de penser davantage à ces choses. Mais comme je l’ai dit, maintenant je suis assez ouvert et nous verrons comment cela se passera.

Fernando Alonso

Découvrez toutes les dernières marchandises Sebastian Vettel / Aston Martin via la boutique officielle de Formule 1

Fernando Alonso d’Alpine a quant à lui salué l’initiative «fraîche» de qualification au sprint, et l’ancien coéquipier de Vettel, Charles Leclerc, est également «très heureux» de l’essayer.

Mais, sa préoccupation est cohérente avec celle de beaucoup. Il ne souhaite pas que l’événement principal de dimanche soit «dévalorisé».

«Je suis assez heureux que nous essayions cela, je pense que c’est bien que nous ayons trois Grands Prix où nous allons essayer cela», a-t-il expliqué.

«L’essentiel est que cela ne dévalorise pas l’épreuve du dimanche, qui est la course principale, et cela devrait rester la course principale. Mais avoir une course de sprint peut être intéressant.

«Nous verrons aussi les voitures être poussées au maximum du premier au dernier tour, ce qui sera bien pour nous pilotes.»

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram!