Sebastian Vettel: Je ne m’inquiète pas du jugement des autres

Sans doute l’un des plus sévères jugés sur la grille d’aujourd’hui, Sebastian Vettel dit qu’il ne «pense pas à ce que les autres ont à dire» à son sujet.

En affrontant Lewis Hamilton pour le titre mondial en 2017 et à nouveau en 2018, beaucoup diraient qu’avec la meilleure voiture sur la grille, Vettel a dû se contenter de la deuxième place car trop d’erreurs se sont glissées dans son jeu.

Des erreurs pour lesquelles il a été sévèrement jugé, et c’est ainsi que ça a commencé.

2019 n’était pas mieux, 2020 était encore pire et 2021 ne cherche pas, du moins après deux courses, à être le rajeunissement de Vettel dont Aston Martin et ses fans avaient rêvé.

Le quadruple champion du monde n’a pas encore marqué un seul point, laissant Mark Webber et Gerhard Berger se demander si un congé sabbatique aurait été mieux, ce qui lui a permis de rompre avec toutes les critiques.

Vettel, cependant, dit que le seul jugement qu’il permet de l’affecter est celui venant de lui-même et de son équipe.

Dans une interview avec AS, il a déclaré: «Quoi que vous fassiez, vous devez avoir la capacité de juger de votre propre performance.

«Dans votre cas, ce sera lors de la rédaction d’un article et dans le mien, au volant d’une voiture. Vous aurez écrit de nombreux articles, j’ai conduit une voiture plusieurs fois, et avec le temps ça va mieux.

«Au moment où je sors de la voiture, je sais que lorsque j’ai de bons et de mauvais sentiments, je suis le premier à me juger.

«Les gens ont leur propre opinion et juger est quelque chose de très normal aujourd’hui, mais je ne pense pas à ce que les autres ont à dire sur moi. Je n’écoute que les personnes les plus proches de moi, mon équipe.

«Pourquoi faire la course? Parce que j’aime ça, je veux toujours me montrer que je peux faire ce que j’ai toujours fait et être heureuse de cette façon.

Découvrez toutes les dernières marchandises Sebastian Vettel / Aston Martin via la boutique officielle de Formule 1

L’homme de 33 ans a déclaré à Radio et Télévision Belge francophone: «Parfois, la critique est justifiée, d’autres fois non.

«Peu importe ce que les gens pensent de l’extérieur. Les gens qui sont proches de moi et dans l’équipe, je veux toujours leur opinion honnête. Si je dois faire face à des critiques, je dois les améliorer. »

Les difficultés de Vettel ont soulevé la question de savoir combien de temps il continuera en Formule 1.

Reconnaissant qu’il a réfléchi à sa retraite la saison dernière avant de signer avec Aston Martin, il dit que tant qu’il est toujours «heureux» de courir, il sera en Formule 1.

«Je ne sais pas», dit-il. «Après l’année dernière, c’était une question que je me posais parce que c’était une saison difficile.

«Mais vous voyez le résultat, je suis ici dans une équipe différente et je suis heureux de monter dans une voiture, même si se battre pour la victoire ce week-end est difficile.

«Tant que je remarque que je suis intéressé et que j’ai le désir de concourir, je continuerai ici. Au moment où ça change, je ne serai pas là. Ça c’est sûr.”

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1 et aimez notre page Facebook.