“ Sebastian Vettel n’a été signé que pour rendre Lance Stroll plus beau ”

L’ancien patron de Force India, Colin Kolles, pense que le passage de Sebastian Vettel à Aston Martin a été fait pour renforcer la réputation de Lance Stroll, plutôt que pour améliorer la composition de l’équipe.

Le quadruple champion du monde a été la cible de vives critiques au cours des deux dernières années, étant confortablement battu par Charles Leclerc chez Ferrari en 2020 et voyant sa fortune apparemment sur une spirale descendante ces derniers temps.

Vettel a fait Q3 au Grand Prix du Portugal ce week-end, mais c’était la fin d’une longue séquence de 15 courses sans trouver un moyen pour la dernière partie des qualifications.

Avec le père de Stroll, Lawrence, propriétaire de l’équipe Aston Martin, il y a eu des rumeurs selon lesquelles le Canadien pourrait obtenir un traitement préférentiel dans l’équipe – Stroll recevant une nouvelle mise à niveau sur sa voiture avant Vettel à Portimao le week-end, bien que Vettel le surclasse et le qualifie. terminer une place d’avance dans la course.

Malgré cela, Kolles dit que la quête de Lawrence Stroll est d’ajouter au buzz entourant son fils sur la grille de F1, et battre un pilote du calibre de Vettel au cours d’une saison en serait la preuve.

«Vettel n’a été signé que pour améliorer l’apparence de Lance Stroll. M. Stroll veut faire de son fils un champion du monde », a déclaré Kolles, via Express.de.

David Coulthard fait écho au sentiment derrière l’opinion de Kolles, ajoutant: «Je me demande si une marque doit se construire. Pas Aston Martin, mais Lance Stroll. S’il bat Vettel, cela justifie pourquoi il devrait être un futur champion du monde.

Découvrez toutes les dernières marchandises Sebastian Vettel / Aston Martin via la boutique officielle de Formule 1

Vettel, quant à lui, dit qu’il est autocritique et n’a pas besoin d’écouter ce que les gens disent à l’extérieur pour vérifier s’il fonctionne bien ou non – préférant écouter ceux qui l’entourent.

“Parfois, la critique est justifiée, d’autres fois non”, a déclaré l’Allemand à Radio et Télévision Belge francophone.

«Peu importe ce que les gens pensent de l’extérieur. Les gens qui sont proches de moi et dans l’équipe, je veux toujours leur opinion honnête. Si je dois faire face à une critique, je dois l’améliorer.

“Au moment où je sors de la voiture, je sais que quand j’ai de bons et de mauvais sentiments, je suis le premier à me juger”, a-t-il ajouté à AS.

«Les gens ont leur propre opinion et juger est quelque chose de très normal aujourd’hui, mais je ne pense pas à ce que les autres ont à dire sur moi. Je n’écoute que les personnes les plus proches de moi, mon équipe.

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram!