Sebastian Vettel “sur la lune” avec le premier podium Aston Martin à Bakou

Sebastian Vettel a déclaré que son podium au Grand Prix d’Azerbaïdjan “signifie beaucoup” pour lui et son équipe Aston Martin, après une superbe finition P2 à Bakou dimanche.

Le quadruple champion du monde a bondi de neuf places de sa grille de départ dans une course passionnante, qui a vu le leader Max Verstappen subir une défaillance dramatique de ses pneus à six tours de l’arrivée.

Lewis Hamilton a raté l’occasion de capitaliser sur les malheurs de Verstappen en s’enfermant après le redémarrage de la course suite à l’abandon du Néerlandais, Vettel profitant de chaque occasion pour prendre sa place sur le podium derrière Sergio Perez après la chute du drapeau à damier.

Avec Vettel remportant son premier podium avec sa nouvelle équipe, l’Allemand a longtemps réfléchi à son meilleur week-end de Grand Prix.

« Je pense que cela signifie beaucoup [to the team]”, a déclaré Vettel à Paul di Resta immédiatement après la course. « De toute évidence, ce fut un début difficile pour nous et je pense que c’était une excellente course.

« Nous avions un bon rythme, c’était la clé. J’ai pris un bon départ, j’ai pris quelques positions pour nous tout de suite et j’ai soigné mes pneus dès que tout le monde est allé aux stands.

« J’avais un très bon rythme pour dépasser Yuki [Tsunoda] au moins, le redémarrage a fonctionné à merveille pour moi – j’y ai obtenu deux autres positions.

« Nous avions évidemment des pneus plus frais, ce qui, je suppose, a aidé à réchauffer les pneus plus tard.

“Belle journée. Je suis aux anges pour l’équipe, c’est super. Evidemment, un podium – on ne s’y attendait pas en venant ici.

«Mais déjà vendredi, même si nous n’étions nulle part, ça faisait du bien. J’étais assez détendu et hier, nous n’avons pas tout compris mais aujourd’hui, c’était encore plus doux.

Découvrez toutes les dernières marchandises Sebastian Vettel/Aston Martin via la boutique officielle de Formule 1

Vettel avait été frustré d’avoir raté la Q3 de trois centièmes de seconde samedi, mais ce faisant, il a conservé un nouveau jeu de pneus tendres – qu’il a finalement pu utiliser dans la course folle de deux tours jusqu’à l’arrivée après la course a repris.

L’Allemand avait également prolongé son premier relais pour lui donner l’opportunité d’avoir de la flexibilité dans sa stratégie, ce qui, selon lui, était l’une des principales raisons de son rythme de course élevé.

« Sur le plan stratégique, c’est toujours mieux de commencer plus haut, mais les nouveaux pneus n’ont certainement pas fait de mal, car d’autres personnes avaient déjà des tours sur les leurs depuis les qualifications », a-t-il ajouté.

« Cela nous a aidé à aller plus longtemps, mais nous avons vraiment bien conservé les pneus, et je pense que c’était le secret – ainsi que le rythme que nous avions en course.

“Comme je l’ai dit, la voiture se sentait bien et c’était la clé pour continuer à progresser et à avancer.”

Suivez-nous sur Twitter @Planet_F1, aimez notre page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram !