Secteur textile : le gouvernement envisage une refonte majeure de l’ATUFS pour stimuler les investissements

Le programme est censé mobiliser de nouveaux investissements d’environ Rs 95 000 crore dans le secteur du textile et de l’habillement d’ici l’exercice 22 et créer 3,5 millions de nouveaux emplois.

Le gouvernement prévoit une refonte majeure de son programme d’incitation phare pour les investissements en capital dans le secteur du textile et de l’habillement afin d’améliorer ses performances et d’aligner ses objectifs sur d’autres programmes récemment lancés, notamment le programme d’incitation liée à la production (PLI) et les méga parcs, des sources officielles ont déclaré à FE.

Tout en notifiant le programme de fonds de mise à niveau technologique modifié (ATUFS) en janvier 2016, le gouvernement avait mis de côté une dépense de 17 822 crores de roupies (12 671 crores de roupies pour le règlement des réclamations en attente sous les avatars précédents du programme et 5 151 crores de Rs pour la mise en œuvre de l’ATUFS) jusqu’à l’exercice 22 . Le programme est censé mobiliser de nouveaux investissements d’environ Rs 95 000 crore dans le secteur du textile et de l’habillement d’ici l’exercice 22 et créer 3,5 millions de nouveaux emplois.

Cependant, jusqu’à l’exercice 21, il pourrait encourager des projets d’une valeur de seulement 46 861 crores de Rs, tandis que le décaissement des subventions s’élevait à 3 378 crores de Rs.

« Ainsi, au lieu de simplement étendre l’ATUFS avec la même structure, le gouvernement a décidé de la réorganiser », a déclaré une source.

Le nouveau programme en cours d’élaboration se concentrera sur le décaissement rapide des subventions pour les investissements importants et sur une meilleure incitation des segments à fort potentiel d’emploi, a déclaré l’une des sources. La poussée sur les textiles techniques et les produits en fibres synthétiques pourrait être augmentée, en phase avec le programme PLI de Rs 10 683 crore récemment lancé pour ces segments, a-t-il ajouté.

De même, alors que les subventions allant jusqu’à 5 crores de roupies sont actuellement compensées dans un court laps de temps (une semaine, dans la plupart des cas), la distribution au-dessus de ce montant pour les investissements coûteux prend généralement beaucoup plus de temps. Ce processus devrait être accéléré.

Des sources de l’industrie ont déclaré que l’ATUFS devrait largement manquer l’objectif d’investissement, car les entreprises à court de liquidités et à fort effet de levier dans le secteur à forte intensité de main-d’œuvre avaient réduit à la fois la mise à niveau technologique et l’expansion des capacités, avant même que la pandémie ne frappe. Cependant, étant donné la reprise économique actuelle sur les principaux marchés d’exportation comme les États-Unis et l’UE, d’importants investissements pourraient affluer si le gouvernement prévoit des interventions significatives, ont-ils ajouté.

Le nouveau programme sera probablement conçu pour aider l’industrie fragmentée du textile et de l’habillement à prendre de l’ampleur et à stimuler les exportations, et complétera le PLI et le méga parc textile. Cela faciliterait également la mise à niveau des métiers à tisser existants vers des métiers de meilleure technologie, garantirait la qualité de la transformation et limiterait les importations de tissus par les entreprises de confection.

Le TUFS, la première version de l’ATUFS, a été introduit en 1999 pour mettre des fonds à la disposition de l’industrie textile pour moderniser la technologie des unités existantes ainsi que pour en créer de nouvelles dotées d’installations à la pointe de la technologie. L’idée était d’améliorer leur viabilité et leur compétitivité sur les marchés nationaux et à l’exportation.

Dans le cadre du régime actuel (ATUFS), les entreprises de vêtements et de textiles techniques reçoivent une subvention de 15 % sur les investissements en capital, sous réserve d’un plafond de 30 crores de roupies pour chaque investisseur. Les segments restants, tels que le tissage, la transformation, le jute, la soie et les métiers à tisser, obtiennent 10%, avec un plafond de Rs 20 crore.

Avant l’introduction de l’ATUFS, les différentes versions du TUFS avaient attiré des investissements de plus de Rs 2,71 lakh crore en 16 ans environ jusqu’à l’exercice 15, selon une estimation officielle antérieure. Des subventions de 21 347 crores de roupies ont été versées dans le cadre du programme au cours de cette période et de nombreuses réclamations en suspens ont été réglées plus tard. L’industrie de la filature à forte intensité de capital a été le plus grand bénéficiaire du TUFS, car la plupart des investissements ont eu lieu dans ce segment. Bien entendu, avec le changement de structure incitative dans le cadre de l’ATUFS, les filatures n’en ont pas tout à fait profité ces dernières années. L’augmentation de la capacité à grande échelle dans les filatures les années précédentes les a également découragés d’entreprendre une nouvelle expansion.

Obtenez les cours boursiers en direct de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles sur les IPO, les meilleures introductions en bourse, calculez votre impôt à l’aide de la calculatrice de l’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions du marché. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.

Share