Semi-marathon de Barcelone – Haftu Teklu, vainqueur de l’épreuve masculine

17/10/2021

Le à 18:06 CEST

.

Le couloir éthiopien Haftu teklu, avec un record de 59:39, un nouveau record pour l’épreuve, et le Kenyan Sandrafelis Tuei, avec 1h.07:07, ils se sont imposés aujourd’hui au 31e semi-marathon eDreams de Barcelone, qui a compté 9 000 coureurs (environ 2 000 femmes) sur la ligne de départ.

Le départ a été donné rapidement à 8h30 avec une température de 18°C, une journée partiellement ensoleillée, une humidité de 74% et un vent négligeable qui, au départ, n’allait pas avoir d’impact sur les coureurs.

Un groupe de sept athlètes, où les deux lièvres ougandais étaient Abel sikowo et Mathew Chekwurui, a établi un rythme intense qui les a conduits à franchir le kilomètre 5 à un rythme record avec les Ougandais Stepthen kissa et Abel sikowo, l’Érythréen Kifle Aron et l’éthiopien Haftu teklu en passant avec un temps de 14:05 (18 secondes en dessous du record).

Au kilomètre 10, ce groupe est passé avec 28:08 (28 secondes d’avance) et le premier lièvre, Chekwurui, a donné le relais à Sikowo pour qu’il tire jusqu’au kilomètre 15. En passant par ce point, Kissa et la débutante Haftu teklu ils ont réussi avec 42:19, maintenant le rythme record.

Sikowo allait continuer jusqu’à la ligne d’arrivée, mais à un rythme plus lent, et ils étaient Kissa et Teklu qui a porté le poids dans la dernière ligne droite. Ce dernier, en plus, a donné une forte traction dans le dernier kilomètre pour s’imposer avec 59:39, cinq secondes en dessous du record réalisé par l’Éthiopien. Mule Washiun en 2018, avec 59:44, et qui était le dixième meilleur record du monde de l’année.

Haftu tekluDébutant sur le semi-marathon, il réalise un meilleur temps de 27:43 au 10 km, et à 26 ans il est devenu le troisième coureur à sortir de l’heure dans la capitale catalane.

Stephen Kissa, deuxième en 2020, a répété la position avec un temps de 1h.00:14. Le troisième tiroir du podium a été pour l’Éthiopien Chala Regassa, à 1h.00:33.

Dans la catégorie féminine, un groupe de quatre coureuses africaines, la Kenyane Brillian Kipkoech et Sandrafelis Tuei et les Ethiopiens Asnakech Akowe et Alemaz Samuel ils ont fixé le rythme de l’épreuve. Tous les quatre ont réalisé des relais parfaits et, à 2 kilomètres de l’arrivée, Tu a donné le coup de grâce pour partir en solo en tête et s’imposer avec un temps de 1h.07:17, loin du record de l’épreuve (1h.05:09 en 2015) mais pulvérisant en près d’une minute son record personnel de 1h .08: 14 (Lisbonne 2019) .Deuxième a été Kipkoech, avec une note de 1h.07:31 et la troisième place pour Éveillé à 1h.07 :47.

– Hommes

.1. Haftu Teklu (ETH) 59:34

.2. Stephen Kissa (UGA) 1h.00:14

.3. Chala Regasa (ETH) 1h.00:33

.4. Aron Kifle (ERI) 1h.00 : 48

.5. Abel Sikowo (UGA) 1h.01 : 39

….

18. Ruben Palomeque (ESP) 1h.07:09

– Femmes

.1. Sandrafelis Tuei (KEN) 1h 07:07

.2. Brillian Kipkoech (KEN) 1h.07 : 26

.3. Asnakech Awake (ETH) 1h.07:42

.4. Mercyline Chelangat (UGA) 1h 08:02

.5. Alemaz Samuel (ETH) 1h 08:48

….

10. Cristina Sivia Feliu (ESP) 1h.16:23

Share