Sergio avec tout contre un Betis sur une séquence de match nul

05/02/2021 à 08:01 CEST

.

Le technicien de la Real Valladolid, Sergio Gonzalez, vous pouvez compter sur tous vos joueurs, sauf pour Raul Carnero, pour recevoir un Betis qui vient de faire cinq tirages consécutifs.

Selon Sergio, la dernière étape de l’affrontement précédent contre le Sportif Cela doit servir d’incitation et de voie à suivre pour marquer trois points, car l’équipe a besoin de cette victoire pour lui donner de la force dans cette dernière séquence difficile.

Il aura également servi au technicien ce qui s’est passé en San Mamés, après les sorties sur le terrain d’acteurs tels que Roque Mesa, Vague ou alors Bouilli, qui ont été un choc pour l’équipe. Tellement de Roque Quoi Vague, ils devraient à nouveau faire la une des journaux face à l’équipe andalouse, en raison de la stabilité qu’ils procurent au centre du terrain.

Le but reste une inconnue, bien que Masip eu un bon match contre lui Sportif et tout indique qu’il restera dans les onze de départ, tandis que du côté droit il répéterait Janko, Oui ok Luis Perez Il est un joueur garanti dans cette position et il a également des options.

Même si Sergio rester fidèle à 4-4-2, les autres variations ne sont pas fermées, afin de consolider ce milieu de terrain et de favoriser les contre-attaques après la reprise, avec Marcos André Oui Weissman en attendant cette dernière passe qui favorise le tir au but.

Il est conscient du grand travail que le Betis cette saison, et que ce ne sera pas un défi facile, avec des joueurs importants comme Sergio Chaînes, “qui est le moteur de l’équipe, avec Fekir, sans oublier Image de balise Borja Iglesias, qui a beaucoup de vertus, ou sauvé, qui donne beaucoup de tempérament », analyse le sélectionneur catalan.

le Betis du chilien Manuel Pellegrini, Malgré le match nul, il voit le verre “ à moitié plein ” au lieu de “ à moitié vide ”, puisqu’il ne perd pas non plus et ajoute toujours, dans certains cas comme dans le domaine du Real Madrid (0-0) la semaine dernière, ce qui l’a laissé sixième du tableau avec 50 points.

Dans ce combat serré pour être la saison prochaine dans le Ligue Europa, Pellegrini récupère à l’extrême Cristian Tello après avoir été bas dans la ville sportive de Valdebebas pour un coup dur subi avant lui Athlétic de Bilbao le jour d’avant.

Il n’était pas non plus dans le stade Alfredo di Stéfano Milieu de terrain international français Nabil Fekir, qui a purgé un match de pénalité pour son expulsion avec un carton rouge direct contre l’équipe basque.

L’entraîneur chilien a, en principe, les pertes à long terme du gardien de but Dani Martin et le milieu de terrain Victor Camarasa, qui ont été rejoints cette semaine par l’arrière droit Martin Montoya, avec une entorse.

Pour le match de stade José Zorilla, les Betis a jusqu’à six joueurs avertis de sanction, cas de son propre Fekir, les défenseurs Aïsa Mandi Oui Juan Miranda et les milieux de terrain Guido Rodriguez, Sergio Canales Oui William Carvalho.

En référence à cette circonstance, Pellegrini a déclaré vendredi lors de sa comparution que “dans les cinq matchs restants”, il maintiendra le “critère de classement de la meilleure équipe possible”, qui comprend la centrale algérienne, qui est liée à Villarreal pour la prochaine campagne. , mais dont «l’honnêteté personne ne doute», bien qu’il ait reconnu que «cela peut être une situation inconfortable».

Par conséquent, le possible que Mandi continuer comme fixé dans la défense et que Tello Oui Fekir retour au onze de départ, avec ce que les Mexicains Diego Lainez Oui Andrew sauvé ce pourrait être les sacrifiés.

Le retour de Alex Moreno vers le côté gauche et de Aitor Ruibal à l’extrême droite se trouvent d’autres évolutions possibles dans l’équipe, dans ce cas au détriment de Miranda Oui Joaquin Sanchez.

Alignements probables:

Valladolid: Masip; Luis Pérez ou Janko, Joaquín, El Yamiq, Olaza; Orellana, Alcaraz ou Míchel, Roque Mesa, Óscar Plano; Weissman, Marcos André.

Betis: Claudio Bravo; Emerson, Mandi, Víctor Ruiz, Álex Moreno; Guido Rodríguez, Canales; Aitor Ruibal, Fekir, Tello; et Borja Iglesias.

Arbitre: Valentín Pizarro Gómez (comité Castillan-Manchego).

Stade: José Zorrilla.

Horaire: 14.00 heures.