Sergio García termine sixième à Dubaï avec la victoire de l’Anglais Paul Casey

31/01/2021 à 16:33 CET

Sport.es

Le Britannique Paul Casey a tenu ses rivaux les plus proches à distance, a couvert le dernier tour avec 70 coups (deux sous la normale) et condamné la victoire en sa faveur avec un total de 271 impacts, quatre de moins que le sud-africain Brandon Stone, pour remporter le Dubai Desert Classic, un tournoi de l’European Golf Tour, où il a déjà détenu 15 titres.

L’anglais a un excellent palmarès aux Emirats Arabes Unis, avec des victoires à Abu Dhabi en 2007 et 2009, et réussit maintenant à l’Emirates Golf Club de Dubaï.

La différence a été réduit dans les derniers trous, mais le joueur de 43 ans n’a jamais été en danger et a remporté une victoire qui le ramène dans le top 20 des classements mondiaux de golf.

À l’approche de la Ryder Cup

Casey avait commenté cette semaine son désir de participer pour la cinquième fois à la Ryder Cup en septembre, et cette victoire lui permet d’égaler les capitaines Thomas Bjørn et Padraig Harrington en termes de victoires sur le circuit européen.

Le triomphe cela lui permet également de battre le décompte du triple champion Race to Dubai, Rory McIlroy, et fait porter des joueurs anglais déjà 350 victoires sur le Tour Européen.“C’est très, très spécial”, a déclaré Casey excité à la sortie du 18e green. “C’est une liste incroyable (de gagnants). C’est super, j’ai travaillé si dur”, a-t-il déclaré. «Je sens que j’ai retrouvé ma jeunesse, je le dis sincèrement», a-t-il déclaré, évoquant ses 43 ans.

Contrôle maintenu

Casey avait terminé en tête lors de la troisième journée avec une formidable carte de 64 coups. Ce dimanche, il a réalisé cinq “birdies” mais Il a gâché la journée avec trois “bogeys”, qui étaient pourtant suffisants pour s’inscrire au tournoi.

Pierre fait la parité du parcours, avec quatre “bogeys” et quatre autres “birdies” pour terminer deuxième (275), avec un coup d’avantage sur l’Ecossais Robert Macintyre.

Le meilleur espagnol était le Castellón Sergio García, avec 279 coups, huit derrière le vainqueur, à égalité avec deux autres joueurs pour la sixième position.

García, comme au deuxième jour, a répété 73 coups, un au-dessus de la normale. Adri Arnaus a terminé avec 280, Rafa Cabrera Bello, avec 285, Nacho Elvira, avec 289, ainsi que Pablo Larrazabal et Adrián Otaegui. Plus bas, avec 295, Miguel Angel Jiménez a terminé