in

Séville et Salzbourg entrent dans l’histoire de la Ligue des champions

14/09/21

Le à 22:58 CEST

Surréaliste et historique ce que nous avons vu dans la première moitié de Séville-Salzbourg. Non pas à cause du résultat, mais à cause du grand nombre de pénalités maximales qui ont été indiquées en seulement 40 minutes de jeu. Le biélorusse Aleksey Kulbakov a marqué jusqu’à quatre pénalités entre les deux équipes : trois pour l’équipe autrichienne et un pour la sévillane.

Le drame est venu dans les rangs des visiteurs. Et c’est que sur les trois pénalités maximales indiquées ils n’ont réussi à en marquer qu’une, celle que Sucic a lancée. Le même meneur de jeu a raté le troisième, tandis que le premier a été raté par Adeyemi. Le pouls d’Ivan Rakitic n’a pas tremblé, qui dans le seul penalty il l’avait rendu parfait, trompant le but rival.

Avec les quatre pénalités indiquées, Séville-Salzbourg est devenu le premier match de toute l’histoire de la Ligue des champions où autant de pénalités maximales sont indiquées en un seul match. De plus, c’est la première fois qu’une équipe visiteuse tire trois pénalités dans cette compétition.

Si ça ne va pas “vraiment mal”, il y aura une suite à Dune, dit son réalisateur | Divertissement

Pourquoi Family Guy et les Simpson sont importants pour l’avenir de Fox, selon le président du réseau