Séville promet de donner la guerre à Valdebebas

04/05/2021 à 20:49 CEST

Adrià Corominas

Comme lui Barça contre grenade, les Séville il a joué à domicile contre toute attente lorsque l’illusion des supporters de Séville de conquérir le trône de la ligue se levait à chaque minute qui passait. Il semblait que c’était l’équipe qui avait atteint la phase finale avec le plus de régularité, la plus fiable, mais la pression a eu raison d’eux et Williams Il les a démontés du combat pour le titre juste avant de visiter Valdebebas. Mais l’équipe prévient, ils se battront jusqu’au bout.

Fin de deux mois sans perdre

Avec la perte de lundi pour lui Club athlétique (0-1), Séville a non seulement pratiquement dit au revoir aux options pour gagner, mais a également coupé une séquence de deux mois sans connaître la défaite dans un match officiel. Dans cette période, les joueurs de Séville ont disputé neuf matchs -8 en Ligue et un en Ligue des champions- au cours desquels ils ont accumulé sept victoires et deux nuls. Une séquence qui leur a assuré une nouvelle participation en Ligue des champions en l’absence de cinq jours pour la conclusion du championnat et qui, malgré tout, les garde encore avec des options mathématiques pour opter pour le titre.

Deux autres incitations

A Valdebebas, ceux de Lopetegui Ils assurent qu’ils iront se battre, car avant eux, ils ont la dernière occasion de monter dans le train de la Ligue ou, à tout le moins, d’atteindre deux objectifs secondaires qui peuvent égayer la dernière ligne droite de la saison.

D’une part, il arrive à terminer deuxième et ainsi se lancer dans la prochaine édition du Super Coupe, un titre de plus qui serait à sa portée l’année prochaine et qui, économiquement, irait très bien dans les caisses du club Nervión. Et de l’autre, pour la première fois de son histoire, faire en sorte qu’un gardien de but de Séville soit le Zamora du championnat.

Bounou, qui n’a pas caché sa déception après avoir perdu face à l’Athletic Club, répandu dans tous les membres de l’équipe Nervionense, a entre ses mains le défi d’être le meilleur gardien de but de la Ligue.

Il est actuellement troisième du classement, avec 22 buts encaissés en 30 matchs joués (coefficient de 0,73), derrière Courtois (0,71), avec 24 buts en 34 matchs et Oblak, leader avec 22 en 34 matchs (0, 65). “Nous continuerons à nous battre pour améliorer la quatrième position”, a-t-il promis, avant de s’assurer qu’ils se rendront au Real Madrid pleins d’énergie: “Nous irons” à fond “pour améliorer cette position. L’équipe continuera à se battre jusqu’au bout malgré tout “, a-t-il fait remarquer. Une déclaration d’intention pour ceux qui doutent qu’après la crevaison de lundi, les hommes de Lopetegui vont se détendre.

Lopetegui, sanctionné

L’entraîneur de Séville ne pourra pas s’asseoir sur le banc de l’Estadio Di Stéfano. Le Basque, très indigné en fin de match contre l’Athletic Club avec la performance de l’arbitre, est allé chercher l’arbitre Gil Manzano demander des explications pour quelques mains de Balenziaga dans la zone. En l’absence de ceux-ci, Lopetegui a reçu le cinquième jaune, qui porte une pénalité qui l’empêchera d’être sur le terrain avec ses élèves dimanche prochain.