Séville se rend sur son île préférée et idéale pour rêver du leadership de la Liga

26/10/2021 à 19h50 CEST

Betfair

Après le match intense de dimanche contre Levante UD, le Sevilla FC doit faire face à un nouvel engagement hebdomadaire contre le RCD Mallorca en territoire ennemi, ou peut-être pas tellement si l’on regarde l’histoire. L’équipe de Julen Lopetegui arrive avec une motivation superlative après avoir battu les Granotas dans le Ramón Sánchez Pizjuán devant la capacité tant attendue de 100% Séville et troisième du tableau à un point du leader, le Real et avec le même que le Madrid qui est seconde.

Devant, un RCD Mallorca dans une position assez confortable sur la table. Ils sont douzièmes avec 12 points à leur actif. Luís García Plaza ne pourra pas compter sur Kang In Lee et Rodrigo Battaglia pour cause de suspension, après leurs expulsions respectives lors du match contre le Valencia CF. A ces pertes il faut ajouter celles d’Antonio Raíllo et Take Kubo qui continuent de se remettre de leurs blessures.

Des dirigeants en fin de compte ?

Julen Lopetegui a également des pertes possibles dans son équipe, en attendant l’appel du match. Celui d’Asteasu, en principe, ne pourra pas compter sur Karim Rekik ou Papu Gómez. Le côté positif, c’est que, la dernière journée étant avancée, l’international marocain, En Nesyri, pourrait revenir à l’appel.. Cette victoire de Séville sur une île où ils obtiennent de bons résultats est payée 1,8 € par euro misé, une victoire qui pourrait les laisser leaders du championnat s’ils cliquent sur le Real Madrid et la Real Sociedad.

En passant en revue les confrontations historiques entre les deux équipes, on retrouve un total de 72 matches joués (19 victoires pour le RCD Mallorca, 22 nuls et 31 victoires pour le Sevilla FC). La personne en charge de diriger le match sera l’arbitre Jaime Latre, qui arbitrera à nouveau le Sevilla FC après 20 mois sans le faire. Selon les prévisions de Betfair, que Majorque bat Séville semble compliqué et est payé à 5 € par euro pari sur ce qui se passe.

Un parcours presque sans faute à Palma de Majorque

Un fait qui inspire l’équipe andalouse est leur déploiement ce siècle contre les îles Baléares. Séville n’a perdu que lors d’une des quatorze visites à Majorque, son rival du XXIe siècle, une période au cours de laquelle, en plus, il a ajouté sept victoires et six nuls.. La dernière fois que Séville a perdu à Palma de Majorque, c’était lors de la saison 2012/13, lorsqu’un nouveau venu Unai Emery a marqué un 2-1 signé par l’ancien joueur de Séville Alejandro Alfaro, auteur du doublé qui a surmonté le but marqué par le visiteur Negredo .

0-2, le dernier précédent

Depuis ce résultat, également parce que Majorque a été en deuxième division, Séville n’a visité le fief vermillon qu’une seule fois, lors de la campagne 19/20, lorsqu’il a gagné 0-2 grâce aux buts de Diego Carlos et Banega.. Plus choquant encore, entre 2002 et 2013, Séville a enchaîné douze visites à Majorque sans perdre, avec six nuls et autant de victoires, dont le 0-4 qui a ouvert la séquence -avec un doublé de Moisés plus des buts d’Olivera et Casquero- et le 0-5 dans la Copa del Rey qui l’a clôturé – Negredo (2), Medel, Botía et Luna ont marqué.

Share