Shovlin: le ton de Red Bull montre qu’ils savent que Max était en faute

Andy Shovlin pense que Red Bull a été damné par ses propres mots dimanche, montrant même qu’ils pensaient que Max Verstappen était à blâmer en ne critiquant pas Lewis Hamilton pour leur accident.

Les protagonistes du titre en ont eu un autre au Grand Prix d’Italie, le duo se heurtant alors qu’ils se battaient pour la position à travers la chicane Rettifilo.

Alors que Verstappen manquait de place à l’intérieur, il a rebondi sur le trottoir avec son Red Bull atterrissant partiellement au-dessus de la Mercedes de Hamilton.

Les deux pilotes étaient hors course.

Red Bull l’a immédiatement qualifié d’incident de course, très différent des mots utilisés lors du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Le directeur technique de Mercedes, Shovlin, dit que c’est parce que cette fois, ils savaient que leur propre pilote avait tort.

« Je veux dire, nous étions évidemment convaincus que Lewis n’avait absolument rien fait de mal et que Max était le principal à blâmer », a déclaré Shovlin à The Race.

« Je pense que si vous regardez le fait que même Helmut et Christian n’essayaient pas de blâmer Lewis, on dirait qu’ils savent que Max avait tort, car ils essaieront de blâmer Lewis à toute occasion. »

Découvrez toutes les dernières marchandises Mercedes via la boutique officielle de la Formule 1

Shovlin estime que si Verstappen n’avait pas percuté Hamilton, le Britannique aurait passé la seconde moitié du GP d’Italie à affronter Daniel Ricciardo pour la victoire et les 25 points.

« Si vous prenez l’incident avec Max, mettez-le de côté, pour Lewis, cela aurait été une course contre Daniel uniquement », a-t-il déclaré. « Et le problème dans la course de sprint [when Hamilton couldn’t pass Norris] était Lando avait un peu de remorquage de la voiture devant.

« Donc, vraiment, la question aurait été de savoir si Lewis aurait pu rattraper Daniel.

« Vous savez ce genre de zone dans laquelle Lewis entre quand il y a une victoire sur la table et il peut le voir, mais cela aurait été une bonne petite bataille à la fin – mais il aurait fallu cette passe sur la piste pour tourner en une victoire.

Le Britannique, et probablement le reste de Mercedes, n’est pas impressionné par le fait que Verstappen n’a reçu qu’une pénalité de trois places pour le Grand Prix de Russie.

« Donc, vous sentirez toujours que trois endroits [grid penalty] est relativement facile à surmonter si vous avez une voiture compétitive », a-t-il déclaré.

« Mais c’est du passé maintenant, nous devons nous assurer de passer un bon week-end ensemble en Russie. »

Share