Simeone : « J’ai peur de commencer fort »

23/10/2021 à 14:13 CEST

.

Diego Simeone, l’entraîneur de l’Atlético de Madrid, est « inquiet de commencer les matchs en force », en retrait au tableau d’affichage comme son équipe l’a fait lors de six des onze matches officiels cette saison, alors qu’il observe déjà le défi qu’il va proposer à ce dimanche le leader, la Real Sociedad, dans le Wanda Metropolitano, et admet que sa « recherche est toujours de générer une sécurité défensive pour pouvoir bien attaquer », car « le football est un équilibre » entre les deux.

« C’est vrai que nous avons commencé de nombreux matchs au tableau d’affichage. Cela montre, d’une part, que l’équipe a des réponses, car nous avons souvent pu la faire avancer (elle est revenue trois d’entre elles et a égalisé une autre) , mais c’est aussi vrai que je dois commencer fort et essayer de commander au tableau d’affichage », a fait remarquer l’entraîneur, dont l’équipe est aujourd’hui bien plus décisive et retentissante en attaque qu’en défense, comme en témoigne plus expressivement que jamais mardi dernier dans le défaite contre Liverpool en Ligue des champions (2-3).

« Le football est un équilibre. Ma recherche est toujours de générer une sécurité défensive pour pouvoir bien attaquer. Et de cette façon, nous bougerons toujours », a-t-il déclaré. Siméone lors de la conférence de presse télématique après l’entraînement du matin à la Ciudad Deportiva de la ville madrilène de Majadahonda, avec deux victimes : Stefan Savic et Marcos Llorente, tous deux dus à des blessures musculaires. Dans le cas du second, pour une rechute.

Ninguno de los dos estará este domingo en el Wanda Metropolitano, donde el Atlético nada más ha ganado uno de sus últimos cinco partidos: « Nosotros intentamos siempre jugar de la misma manera en el campo que sea y sacar los partidos adelante. En este principio de temporada ha sucedido un poco lo contrario, ha salido mejor fuera de casa que en casa, pero no tengo ninguna duda de que con el correr de los partidos y la gente que nos acompaña continuamente en los partidos en casa encontraremos la regularidad que el equipo siempre Il a eu ».

Simeone aurait-il aimé avoir un cinquième défenseur central dans son équipe ? « Il est clair que nous suivons toujours les besoins du club et de l’équipe. Nous apprécions cela Sime (Vrsaljko) peut jouer sereinement comme défenseur central à droite, ce qu’il a fait lors d’un match il y a deux saisons avec Alavés et il l’a très bien fait et qui s’est entraîné cette pré-saison à ce poste. ET Kondogbia Il peut le faire de la même manière, comme il l’a très bien fait, surtout dans le match avec Elche, longtemps avec Porto… Nous avons des réponses à certaines situations, en pensant toujours que le troisième défenseur central doit être quelqu’un d’autre à le jeu , comme c’est par exemple le cas avec Mario (Beau), ce qui nous donne la possibilité, en tant que troisième défenseur central, de l’utiliser davantage au départ également », a-t-il expliqué.

En face, ce dimanche, le chef : la Royal Society of Shérif Imanol. « Je n’aime pas les comparaisons. Chacun a sa forme, son style et sa recherche en fonction de ce qu’il ressent et a au sein de l’équipe qu’il dirige. L’entraîneur de la Real Sociedad a très bien travaillé depuis qu’il a pris la première équipe et il se voit dans les résultats, dans le jeu, dans une continuité de recherche du jeu très associatif et, surtout, à grande vitesse, avec des joueurs qui jouent très bien, un bon départ par derrière et tout ce que la Real Sociedad montre année après année », a-t-il expliqué.

Share