Sir Mo Farah ne parvient pas à se qualifier pour les Jeux olympiques et ne défendra pas le titre du 10 000 m à Tokyo alors que le quadruple champion envisage l’avenir

Sir Mo Farah ne défendra pas son titre olympique au 10 000 m plus tard cet été après avoir échoué à se qualifier pour les Jeux de Tokyo.

Le quadruple champion olympique a raté le temps de qualification dans un 10 000 m sur invitation aux championnats britanniques d’athlétisme et a subi un coup dévastateur à Manchester.

.

Sir Mo a raté la marque de 19 secondes

Farah avait besoin de moins de 27 minutes 28 secondes à la Regional Arena pour gagner sa place dans l’avion pour Tokyo avant la date limite de dimanche soir.

Mais il a réussi un temps de 27 minutes 47,04 secondes et ne défendra pas le titre du 10 000 m qu’il a remporté en 2012 et 2016.

Farah, double championne olympique du 5 000 m, a déclaré au bord de la piste : « Je ne sais pas quoi penser ni quelle est la prochaine étape. Si je ne peux pas rivaliser avec les meilleurs, pourquoi s’embêter ?

« Il n’y a aucune excuse en termes de conditions – c’est ce que c’est. J’ai vraiment pensé que je viendrais ici, que j’aurais le temps et que je retournerais au camp d’entraînement.

Il a donné une interview franche après la course

.

Il a donné une interview franche après la course

« J’ai eu une carrière incroyable. En y repensant ce soir c’est un peu choquant et je ne sais pas trop quoi dire.

« J’ai la chance d’avoir autant de médailles. Je fais partie de ces athlètes qui, si vous ne pouvez pas rivaliser avec les meilleurs, pourquoi s’embêter ?

La course sur invitation a été organisée à la hâte après que Farah n’a pas réussi à se qualifier lors des essais du 10 000 m à Birmingham plus tôt ce mois-ci.

Il était le deuxième Britannique à domicile en huitième place à cette occasion, derrière Marc Scott en 27 minutes 50,54 secondes, et a blâmé un problème de cheville pour avoir entravé sa tentative.

C’était la première fois qu’il perdait une course de 10 000 m en une décennie après avoir décidé de revenir sur la piste après s’être concentré sur le marathon depuis 2017.

Share