in

SOCCER FÉMININ La Suède et le Canada se battront pour porter l’or à Tokyo

La Suède et le Canada se rencontreront au Yokohama International State à partir de 14h00 (RTVE) avec l’or olympique en jeu. Aucune des deux équipes n’a jamais réussi à monter sur la plus haute marche du podium et elles cherchent à Tokyo pour réaliser le rêve olympique avec la médaille d’or. Les Suédois, après une feuille de route irréprochable, arrivent en favoris, mais le Canada avec le coup de pouce moral que signifie avoir éliminé les États-Unis en demi-finale. 90 minutes entreront dans l’histoire…

La Suède est venue à Tokyo sous couverture. Dans le groupe des Etats-Unis et avec une équipe forgée sur la base des succès. Il a obtenu l’argent il y a cinq ans aux JO de Rio, le bronze il y a deux ans en France à la Coupe du monde qui lui a donné le billet pour ces Jeux. Avec des joueurs de niveau comme Lindahl, Eriksson, Asllani, Rolfo, Jakobsson ou Blackstenius. Une équipe qui n’a plus perdu de match depuis mars 2020, date de sa chute en Algarve Cup. Au total, 16 duels dont il n’en a tiré que trois, Après avoir battu les États-Unis au début en faisant preuve d’une grande solvabilité, la Suède s’est avérée être une équipe très sérieuse qui, cette année, oui, elle veut enfin accrocher l’or qui lui a résisté il y a cinq ans.

Sinclair sera le grand protagoniste du Canada. La meilleure buteuse de l’histoire du football, qu’elle soit masculine ou féminine, avec son équipe n’avait jamais joué une grande final. C’est le jour pour mettre la cerise sur une carrière pleine de succès dans laquelle il a été la vedette du Canada. A 38 ans, il veut enfin monter sur la plus haute marche du podium. A ses côtés, une équipe qui mélange des vétérans, comme Sinclair elle-même, Schmidt ou le gardien Labbé avec un joueur comme Hiutema ou Fleming et des footballeurs réguliers dans des compétitions majeures comme Buchanan, Beckie ou Lawrnce. Une sélection qui est bien plus que le vétéran Sinclair.

Un duel déjà vu en France il y a deux ans donc, la Suède s’est imposée grâce à l’arrêt de Blackstenius et Lindahl sur un penalty de Beckie. Rien n’aura à voir avec le match de vendredi à Yokohama. L’or olympique est en jeu…

La Juventus présente des excuses après le partage d’un message raciste sur la page Twitter de l’équipe féminine .

Contenu à ne pas manquer sur Netflix le week-end