Sofía Castro exclut la violence de Peña Nieto envers Angélica Rivera – Las Noticias de Chihuahua – Entrelíneas

Depuis 2019, date à laquelle Angélica Rivera et Enrique Peña Nieto ont divorcé, la rumeur courait qu’il y aurait pu y avoir des violences de l’ancien président du Mexique envers l’actrice.

C’est jusqu’à aujourd’hui que Sofía Castro a parlé de la question lorsqu’elle a été interrogée à Venga la Alegría et a précisé que sa mère n’avait jamais souffert d’aucun type de violence après avoir appris que l’EPN avait déjà une nouvelle relation alors qu’ils étaient encore mariés.

« Pas du tout, ce n’était pas comme ça, zéro. Je n’aime pas parler de la vie de mes sœurs ou de la vie de ma mère parce que ce n’est pas bien pour moi », a-t-il déclaré.

Il a également souligné que pour cette raison, il était alors encouragé à raconter sa propre histoire, « c’est pourquoi j’ai raconté ma propre histoire et dit ce que je voulais pour élever la voix en faveur de nombreuses femmes ».

Rappelons que Sofia a accepté fin 2020 qu’elle était victime de violences de genre aux mains d’un ex-partenaire, elle aimerait donc continuer à en parler à de nombreuses femmes.

Sofia a souligné que son petit ami Pablo a été un pilier important pour en parler et que ce qu’il a subi à 14 ans n’a pas enlevé le rêve de se marier, « mon petit ami m’a dit, ‘ne sois pas désolé de le dire ce que tu as vécu, tout ce que tu as vécu est ce que c’est aujourd’hui, Pablo et moi avons le même projet de vie, partager la vie ensemble, former une famille et ça arrivera quand il faudra le faire », a-t-il déclaré.

Sofia a assuré qu’elle se sentait actuellement très amoureuse, « le plus important est d’avoir un homme qui vous respecte, vous soutient, vous soutient, prend soin de vous, vous valorise en tant que femme », a-t-elle conclu.

Share