soldats du SAS trompent les talibans en se déguisant en femmes « dévotes » en burqa lors d’une évasion dramatique de Kaboul | Monde | Nouvelles

Une vingtaine de soldats des forces spéciales ont été contraints de parcourir des centaines de kilomètres pour fuir le pays, qui est depuis de nouveau sous le contrôle des talibans. Les troupes étaient en mission dans le sud de l’Afghanistan et ont été averties qu’aucun hélicoptère n’était disponible pour les évacuer du pays.

Les troupes auraient conçu un plan astucieux pour s’échapper en agitant des drapeaux talibans en route vers la capitale Kaboul.

Une fois dans la capitale, les troupes ont enfilé la burqa pour se cacher à la vue de tous.

Une source a déclaré au Daily Star : « L’équipe SAS était en Afghanistan depuis des mois et effectuait une mission de reconnaissance secrète lorsque tout a basculé.

« On leur a dit d’interrompre l’opération et de se préparer pour une extraction immédiate à Kaboul.

LIRE LA SUITE: Le pilote de la RAF explique comment il a soulevé un avion rempli au-dessus d’un bus pour s’échapper

Les dernières troupes britanniques ont officiellement évacué Kaboul il y a une semaine, mettant ainsi fin à deux décennies d’engagement militaire.

Depuis le 14 août, plus de 15 000 personnes ont été évacuées par les troupes britanniques marquant l’un des plus grands ponts aériens de l’histoire militaire.

Selon Downing Street, 2 000 évacués sont des enfants, le plus jeune n’ayant qu’un jour.

Environ 5 000 ressortissants britanniques ont été évacués de Kaboul ainsi que 8 000 Afghans anciennement employés par le Royaume-Uni et leurs familles.

Les personnes considérées comme menacées par les talibans ont également été évacuées.

Share